Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tigre

Publié le par Sylvie et Gerard

Aujourd'hui nous allons dans le Delta, à Tigre exactement. Les porteños s'y rendent le week-end pour la promenade sur les multiples bras du delta et le loisir.

La région du delta était le territoire préféré des léopards entre les bras d'eau et les innombrables iles, dénommés tigres en argentin d'où le nom de la ville.

Nous partons de la gare centrale Retiro Mitre, prenons un aller-retour pour 7,5 pesos. Le train part dans 3 minutes, il y en a un tous les quarts d'heure. Nous courons pour attraper celui-là, cela nous permet de voyager debout car il est déjà plein... Pendant les vacances voilà ce que c'est d'être pressé, on attendait un quart d'heure nous avions le choix dans les places assises, au lieu de ça nous allons passer plus d'une heure debout, et nous ne sommes pas le week-end.

Nous flemmardons dans les quartiers de Buenos Aires, sans jamais voir le Rio del Plata. C'est un omnibus, après plus de vingt arrêts et plus d'une heure nous arrivons à Tigre, nous reconnaissons de suite l'arrêt, c'est le terminus. Nous trouvons une carte, Tigre d'un côté, le delta de l'autre. Forts de ses renseignements, nous décidons d'aller au Puerto de las frutas, sur le plan il y a 4 ou 5 bassins, nous pensons que cela doit être là ou arrivent les fruits, ou peut être un marché.

Le batiment de la gare est très chic, style colonial, autour nous ne sommes pas dépaysés Mac DO et un grand bar Coca Cola nous tendent les bras.

Nous suivons la rivière. Des catamarans attendent le touriste, d'autres bateaux semblent desservir les iles, le long du quai une multitude de guérites pour vendre des tours d'une heures, deux heures trente ou plus. Un peu plus loin d'autres vendent de billets pour des directions précises. Quelques gouttes humidifient mon crâne, le quai est bordé d'un abri devant l'embarquement des différentes directions. Nous nous y réfugions en attendant l'arrêt des hostilités. La petite pluie fine se transforme en orage, nous nous arrêtons donc au bar en attentant la fin de cette ondée.

Bateaux desservants les iles et attente sous l'orage
Bateaux desservants les iles et attente sous l'orage
Bateaux desservants les iles et attente sous l'orage

Bateaux desservants les iles et attente sous l'orage

L'orage terminé ou presque nous reprenons notre périple, nous passons devant un parc d'attraction fermé, une autre gare, celle du tren de la Costa (la liaison avec Buenos Aires est possible avec un changement à Maipu), un casino ouvert et enfin el Puerto de las Frutas. Un grand portique signale le lieu, nous sommes un peu dérouté cela ne ressemble pas à un port, nous ne voyons pas les bassins mais une multitude de magasins. Quand nous apercevons les bassins ils sont bordés de magasins à touristes et de restaurants. Voilà l'engouement de Porteños pour Tigre, le casino, le parc d'attraction, les restaurants et les magasins et le tour de bateau. La pluie n'étant pas franchement arrêté et ayant tendance à reprendre, nous visitons un restaurant à fromage, plat original et bon.

Après cette pause, nous apercevons les bassins de déchargement de bois, enfin un vrai port. Les barges sont chargés au maximum de grumes, la ligne de flottaison est sous l'eau. Les grutiers déchargent avec mastria, l'équilibre des barges et des camions est toujours respecté.

Tigre
Tigre
Tigre
Tigre
Tigre
Tigre

La pluie menace toujours, pas envie de faire un tour de barque dans le Delta dans ces conditions.

Nous rentrons par el tren de la Costa dont la gare se trouve en face du casino. Là le prix change 20 pesos l'aller simple. Il n'est pas surchargé, confortable et longe la côte et dessert toutes les résidence des rupins du coin. Maisons individuelles, résidences fermées piscines, terrains de tennis, terrains de foot etc etc…mais aussi petites maisons toute simple, se succèdent. Le train est rapide avec peu d'arrêts, les abords sont propres et gazonnés.

Nous changeons à Maipu, en traversant un hall rempli d'antiquaires,

Au bout du hall, la gare et à nouveau le train de banlieue lent et omnibus. Le retour prendra aussi plus d'une heure.

Nous rentrons ensuite de la gare en bus par le 150.

Tigre est a 30 km de Buenos Airès, mais par les transports s'est déjà une expédition...

Gare de Tigre, tren de la Costa, les antiquaires, gare de buenos Aires Retiro Mitre
Gare de Tigre, tren de la Costa, les antiquaires, gare de buenos Aires Retiro Mitre
Gare de Tigre, tren de la Costa, les antiquaires, gare de buenos Aires Retiro Mitre

Gare de Tigre, tren de la Costa, les antiquaires, gare de buenos Aires Retiro Mitre

Commenter cet article

catherine 01/11/2013 20:14

j'entends bien que vous allez sur Jujuy et l'Acatama mais est ce que la Patagonie chilienne est-elle toujours d'actualité ?
je vois que vous êtes sous la pluie printanière mais elle ne vous empêche pas de voir de jolies choses

Serra 01/11/2013 19:37

Merci pour les commentaires et les superbes photos. En ce moment je voyage virtuellement avec Annie et vous. Bises et bonne continuation. Dom

Serra 01/11/2013 19:37

Merci pour les commentaires et les superbes photos. En ce moment je voyage virtuellement avec Annie et vous. Bises et bonne continuation. Dom