Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De Carmen à Merced

Publié le par Sylvie et Gérard

Ce matin notre période mystique nous a repris, nous partons visiter la mission de Carmen, San Carlos Borromeo fondé en 1771. Rassurez vous, il n'y en a que 21 le long du Camino Real et aujourd'hui nous vous en imposons que 2 supplémentaires. Ensuite nous reprendrons notre période athée et nature. Le Camino Real est balisé par des cloches pour permettre au pèlerin de se repérer, nous nous utilisons un prospectus sans détail et le GPS, à chacun sa technique, le principal est d'arriver.

Ce matin la température est presque fraiche, un petit 80 mais le soleil va rapidement remédier à cela.

Mission San Carlos Borromeo
Mission San Carlos Borromeo
Mission San Carlos Borromeo
Mission San Carlos Borromeo
Mission San Carlos Borromeo

Mission San Carlos Borromeo

Nous remontons sur nos pas pour aller au nord-est vers Yosemite notre destination nature pour demain. Comme nous recroisons le Camino Real, nous visitons la 15ème mission fondée en 1797, San Juan Bautista. A ce moment précis c'est la canicule, 105 degrés au compteur, on cherche l'ombre pour garer la voiture, il n'y en a pas à proximité. Nous sommes dans un tout petit bled, style western, on se croirait dans un décor de cinéma. La mission est toute simple et très belle.

Mission San Juan Bautista
Mission San Juan Bautista
Mission San Juan Bautista
Mission San Juan Bautista
Mission San Juan Bautista
Mission San Juan Bautista
Mission San Juan Bautista
Mission San Juan Bautista

Mission San Juan Bautista

Nous continuons notre chemin à travers les champs d'artichauds, salades, pommes de terre, coton, le tout abondemment arrosé. Sur les collines avoisinantes le sol est brulé par le soleil, seul la vallée est verte. Nous croisons un grand nombre de station d'arrosage, l'eau coule à flôt dans les champs. Lorsque nous croisons une bonne odeur de merde, c'est que nous sommes à proximité d'un élevage de bovins géant, l'élevage est géant pas les 2000 vaches donc pas de s. Les vaches et les veaux sont entassés sous des préaux, pas un brin d'herbe.

En passant nous visitons le visitor center du réservoir de San Luis (une partie du State Water Project qui s'étend sur 900 km et qui amène l'eau du nord de la Californie au sud), le niveau est trés bas il manque au moins 20 mètres d'eau, nous voyons le bas des piles du barrage. Il faut bien de l'eau pour arroser toutes ces cultures. La dame nous demande où nous allons coucher, elle trouve que c'est trop tôt pour aller à l'hotel et nous envoie dans une réserve de cerfs en plein cagnard. Cela nous fera juste un petit détour et occupera notre fin d'après midi. Avec ses explications et le plan qu'elle nous a dessiné nous trouvons facilement, nous avons bien vu la mare puis l'école, traversé à ce moment là, la voie ferrée ensuite quelques miles parmi les cultures, nous croisons bien les camions de tomates avec deux remorques et nous voici arrivé au parc. Formidable les explications, elle devait être du coin. Cette une sorte de marais avec encore un peu d'eau sous les roseaux, stop des oiseaux migratoires en saison. Nous voyons même les cerfs (une espèce protégée : Tule Elk, en voie de disparition), alors que demander de mieux, trouver l'hôtel du premier coup, magnifique.

De Carmen à Merced
De Carmen à Merced
De Carmen à Merced
De Carmen à Merced
De Carmen à Merced
De Carmen à Merced
De Carmen à Merced
De Carmen à Merced
De Carmen à Merced

Commenter cet article

Auriol 11/09/2015 20:56

superbe vivement la suite !!!!