Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Salar Grande, Tilcara, Humahuaca

Publié le par Sylvie et Gérard

   Le festival fini, nous redescendons avec Marie Paule et Daniel vers la Quebrada. En passant aux Salinas Grande, nous nous arrêtons et payons la visite 200 pesos. Une jeune fille de Tres Posos, nous accompagne, elle fait parti de la coopérative qui exploite le sel, la coop ne veut pas de l'exploitation du lithium sur le site, car les compagnies internationales qui convoitent le salar, polluent tout l'environnement et notamment l'eau et les nappes phréatiques. Il pleut rarement sur la Puna et ils veulent garder le peu d'eau qu'ils ont. Nous lui racontons que nous venons du festival des niños de la Puna et que des élèves de son village y étaient présent. Nous lui montrons les photos du groupe, elle les connait. Les grands sont du collège et les deux petits qui chantent sont de l'école primaire, ils sont ses neveux.

  La  visite continue par un endroit que nous ne connaissions pas, des résurgences d'eau douce, ici la couverture de sel est fragile, il faut faire attention ou nous marchons et la suivons en file indienne. Des trous de ci de là et de toutes tailles font apparaitre l'eau avec des petites bulles, c'est l'arrivée de sources. La visite méritait bien 200 pesos.

  Nous redescendons la cote de Lipan, franchissons les esses sans problème. Nous sommes dans ls nuages et il pleut, plus aucune visibilité! Nous traversons Pumamarca, sans visiter . Nous apercevons le paseo de los colorados à une centaine de mètres. Nous l'avons déjà visité à pied, à voiture, à nouveau à pied et nous voulons réserver un hôtel à Tilkara, alors pas de temps à perdre.

  Tilkara est en travaux, Nous arrivons plusieurs fois sur un cul de sac, les ouvriers nous font faire demi tour, enfin nous passons devant l'hôtel La Posada con los Angeles que nous avions repérer, c'est un peu cher ( dit l'Auvergnat ) 1080 pesos, mais le rapport qualité prix est là. Joli bâtiment en pierre rose, une cour pour la voiture, les chambres confortables et spacieuses donnent sur un jardin verdoyant. Nous prenons deux chambres.

   Repas en ville au Nuevo Progreso, de qualité. Le lendemain matin nous nous séparons, Marie Paule et Daniel vont réserver leur bus pour la Bolivie pour demain et ensuite iront visiter les ruines. Nous, nous partons à Humahuaca. Nous déposons nos sacs à l'hôtel La Posada El Solar de la Quebrada à 2120 pesos pour deux nuits. Nous repartons aussi tôt pour prendre la piste qui mène à 4130 m au cerro de los 14 colores. Nous nous garons face au panorama, les nuages arrivent avec le grésil. Ca caille, mais nous attendons tranquillement et au chaud l'éclaircie qui nous permettra de prendre des photos. Sur une crête, des vigognes regardent le spectacle des touristes prenant des photos, mais sans s'approcher!

Nous retournons à Humahuaca. Les ruelles sont comme toujours désertes. Nous avons du mal à trouver un restaurant. Nous rentrons finalement à Aisito, petit resto de cuisine locale, très bon. 

Salar Grande, Tilcara, Humahuaca
Salar Grande, Tilcara, Humahuaca
Salar Grande, Tilcara, Humahuaca
Salar Grande, Tilcara, Humahuaca
Salar Grande, Tilcara, Humahuaca
Salar Grande, Tilcara, Humahuaca
Salar Grande, Tilcara, Humahuaca
Salar Grande, Tilcara, Humahuaca
Salar Grande, Tilcara, Humahuaca
Salar Grande, Tilcara, Humahuaca
Salar Grande, Tilcara, Humahuaca
Salar Grande, Tilcara, Humahuaca
Salar Grande, Tilcara, Humahuaca
Salar Grande, Tilcara, Humahuaca
Salar Grande, Tilcara, Humahuaca
Salar Grande, Tilcara, Humahuaca
Salar Grande, Tilcara, Humahuaca
Salar Grande, Tilcara, Humahuaca
Salar Grande, Tilcara, Humahuaca
Salar Grande, Tilcara, Humahuaca
Salar Grande, Tilcara, Humahuaca
Salar Grande, Tilcara, Humahuaca
Salar Grande, Tilcara, Humahuaca

Commenter cet article

Gerard 17/11/2016 19:03

Après le festival, je suis passé voir un chaman, qui m'a exorcisé, je lui est demandé de la part de Fabienne et Céline de faire sortir Colette de mon corps et apparemment cela a marché. Au retour nous avons visité les Salines.

Jérôme 15/11/2016 13:56

ces images de salars sont toujours aussi magiques. Je ne m'en lasse pas