Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san

Publié le par Sylvie et Gérard

Sitôt installés nous nous dirigeons vers les rochers que nous apercevons de la chambre.

En longeant la plage, nous arrivons jusqu'au cailloux : Hashigui wa rocks. Ceux ci sont en réalité des fragments de magmas qui n'ont pas été abrasés par l'érosion, ils étaient plus durs que la couche de lave qui les recouvrait, partie avec la pluie et les marée. C'est ce que nous avons cru comprendre, d'après le panneau en japonais et les images explicatives. Ce serait comme le puy de Crouel, pour ceux qui connaissent Clermont et particulièrement le quartier de mon enfance. Nous nous aventurons entre les rochers. C'est marée basse, l'eau continue de se retirer. Nous rentrons après un tour au super marché pour faire quelques emplettes.

Le réveil est matinal nous avons prévu d'aller dans un village Kii Katsuura où il y a un grand marché aux thons, tous les matins de la semaine. Nous assistons au lever du soleil à 5h, puis descendons de notre colline pour prendre le train. Nous arrivons sur place, il est 7h30. La gare est à 400m du port, nous sommes immédiatement sur les lieux. L'animation est grande, le marché se passe à la criée. Des groupes de personnes passent entre les thons, soulèvent la queue du thon avec un crochet, tâtent le haut de la queue avec ce crochet et déposent ou non une étiquette sur certains et vont remettre une petite plaque métallique au crieur ou ils ont inscrit quelque chose dessus.

Tout se passe en japonais nous ne comprenons rien, sinon qu'une fois l'appel terminé, le gagnant enlève les étiquettes des autres et laisse uniquement la sienne. Un autre ballet commence, un homme avec une grosse cisaille coupe la queue du thon et s'il est gros la tête. ensuite il est mis dans une caisse en polystyrène, rempli de glace et part sur des palettes. Pour les plus gros ils sont mis dans une caisse en bois, ceux ci, ont la tête coupé pour qu'ils rentrent dans la boite. D'autres sont mis dans des bacs remplis d'eau et de glaçons et chargés sur des camions, d'autres encore partent directement sur la plateforme de petits camions sans aucune protection ni glace.

La vente étant terminés dans ce hall, nous enchainons dans un second ou les thons sont plus petits. Les protagonistes déplacent la guérite du crieur et la cérémonie recommence. Etiquetage des thons, remplissage des tablettes, remise au crieur, chant du crieur, attribution du thon, coupe des éperons, des queues et emballage, le même rituel que précédemment se renouvelle pour l'attribution des poissons.

Retour à la gare et nous prenons le bus pour Nashi san.

Nous descendons à Daimonzaka, là où commence le chemin de pélerinage. Un centaine de mètres à plat, puis les marches dans la forêt de cédres. Une courbe et encore des marches. Ouf, les premiers toits...et un tori. Mais le tori d'entrée est tout en haut d'une autre série de marches. De petites échoppes de bibelots permettent de reprendre son souffle. Et on croit y être, et non encore une envolée de marches. Nous arrivons en haut tout dégoulinant!

Des bâtiments en rouge vermillon d'abord, et un peu plus loin, le grand temple en bois, magnifique : Nachi Seiganto-ji. On n'enlève pas les chaussures. Un bonze me demande de tirer la corde pour cogner dans le gong. Photos autorisées. Un peu plus loin, on aperçoit la pagode rouge et la cascade. Maintenant il faut descendre. Jusqu'à la pagode d'abord, ensuite un chemin en vieilles marches de pierre amène au pied de la cascade.

Mais un peu trop bas par rapport à l'arrêt de bus, ce qui nous oblige à remonter une volée de marches.  

On rentre : bus, train, supermarché, on grimpe la colline et vite sous la douche.

Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san
Kusmimoto, Kii Katsuura et Nashi san

Commenter cet article

thierry 03/06/2017 18:31

ça vallait bien le coup d'attendre une journée sans article sur votre blog! superbe ce temple que nous avions deja remarqué !