Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les écrins

Publié le par Gerard

Petit week-end aux Ecrins.
    Le départ de Marseille se fait sans problème, bison futé annonçait un vendredi rouge, pour nous il est vert, pas de circulation, les vacanciers aoûtiens doivent tous être des parisiens. Nous passons à Gap à 18 heures, un peu de circulation du vendredi soir, nous arrivons à Ailefroide à 19h45, l’hôtelière nous attend, nous prenons possession de notre chambre avec balcon et descendons à la salle à manger, demi-pension oblige (53 euros/pers).

    La nuit est un peu plus fraîche qu’à Marseille mais sans plus, juste ce qu’il faut pour dormir correctement et être prêt pour le départ aux Aurores. Lever matinal et petit-déjeuner à 9h, nous partons escalader la montagne via le Pré de Madame Carles ou nous garons la voiture à 10h. Le timing est respecté, il faut partir tôt (humour) pour apercevoir les marmottes.   
   


La montée jusqu’au glacier blanc se fait par un bon sentier sans aucune difficulté technique, il monte régulièrement ( environ 550 mètres de dénivelé). Au détour d’un pierrier nous apercevons une marmotte, avec prudence et en essayant de ne pas l’effrayer nous prenons les premières photos. A notre grande surprise au lieu de fuir, elle se rapproche et attend que nous lui donnions de la nourriture, elle n’est pas du tout sauvage. Nous respectons les consignes du parc, il est interdit de nourrir les marmottes, les sucreries leur donnent de l’eczema et cela peut les faire périr.

Cela monte toujours, le soleil tape fort, la montée est régulière, je mouille le maillot. Enfin le petit col et la vue sur le glacier de près, beaucoup continue jusqu’au refuge. Le glacier atteint, nous prenons un peu de repos au soleil. Il est midi, l’heure du casse-croûte (jambon de pays et tome de chèvre), puis un moment de farniente et nous attaquons la descente, tranquille en prenant en photos les fleurs des alpes.
   
Retour à l’hôtel, c’est la fête des grimpeurs, l’association « tout a bloc » organise la remise des prix, un concours de grimpe sur blocs, un buffet froid, de la musique, et ensuite un film jusqu’à 2 heures du mat. Pour la soirée tranquille c’est ratée, mais il y a de l’animation.
   
Le lendemain, le week-end est déjà fini, nous redescendons par l’Argentière et la vallée de Fournel. Les chardons bleus sont en fleurs, paysage magnifique, nous rencontrons toute la variété des fleurs des alpes (elles se trouvent avec les albums à gauche). Clic clac font les appareils photos. Pique-nique et retour à Marseille.


Commenter cet article