Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les alentours de Jaipur

Publié le par Sylvie et Gérard

Jeudi 20 septembre 2007

A 10h Michael et son tuktuk, le même que hier nous attend comme prévu. Nous partons à la gare routière réserver notre bus pour Navalgarh. Ce sera pour 5h45 le lendemain. Nous n'avons pas trop de choix les bus pour ce petit bled ne sont pas nombreux, un le matin, un le soir.

La réservation faite, nous retraversons la ville et continuons jusqu'à Galta. Visite du palais de Susodia, joli jardin sous un soleil de plomb. Nous reprenons le tuktuk jusqu'au fond de la vallée, en traversant des bois plein de singes. L'entrée du site religieux est miteux, des saddhus essaient de nous soutirer quelques centaines de  roupies, mais Michael nous a prévenu, " ne rien payer, l'entrée est gratuite, ici les saddhus essaient d'arnaquer les touristes". Nous nous débarrassons des saddhus sans trop de problème et montons parmi les différents bassins, les uns pour les femmes, d'autres pour les hommes. Pas mal de pélerins font leurs ablutions, vu la chaleur, cela doit être agréable, nous résistons et continuons à baigner dans notre jus. Fin de la visite, on boit un coup et on se casse.

Ensuite arrêt chez un fabriquant de poteries bleus et de tissus peints, ça ne nous plait pas terrible on n'achète rien. En passant devant un temple Jaïn, nous nous arrêtons pour la visite. Il faut quitter les chaussures, le marbre est brûlant. Nous  visitons en courant sur les dalles au soleil, et nous trainons à l'ombre, histoire de faire refroidir la plante des pieds. Nous regardons le temple avec l'exposition à contre jour, pas terrible pour les photos mais agréable pour les pieds. Le métier de touriste est difficile.

Au retour, en traversant un pont bloqué par la circulation, (les véhicules sont à 4 de front dans le même sens, en face la même chose), nous voyons du papier en train de sécher le long de la rivière et au loin des bandes de tissus suspendues sur des échafaudages en bambous qui séchent après le lavage et l'essorage . Michael ne veut pas reprendre le pont en sens inverse ( trop difficile à retraverser ), pour nous permettre de prendre des photos. Nous le convainquons, d'aller le long de la rivière sur un petit chemin pour essayer de trouver la même chose sur cette rive. Nous trouvons une teinturerie, il négocie notre entrée pour faire des photos, je fais copains avec les ouvriers, pas de problème, on peut aller partout. Sylvie se faufile entre les draps de toutes les couleurs et photographie, moi je reste et discute avec les travailleurs. ( camarades de tout pays)

Retour à l'hotel, grande bière (Kingfischer) et en avant pour Sanganer toujours avec Michael et son Tuktuk, Il est content, il fait fortune avec nous, on le fait tourner toute la journée. A Sanganer, visite d'une fabrique de papier en coton, comme à Ambert ou Fontaine de Vaucluse, c'est la pause de midi, les ouvriers dorment directement sur le sol à l'intérieur de l'atelier entre les machines et les bacs de pâte. Dans la salle d'exposition, des boites, des albums,pleins d'objets en papier, tout pour l'exportation, des feuilles de papier fantaisies à un prix dérisoire ( celles qui coûtent si chères à Marseille). La chaleur est insupportable à l'intérieur, je ruisselle, ouf on ressort, je respire à nouveau. On enchaine dans une autre fabrique, Sylvie cherche des motifs pouvant faire cartes postales, mais le format est proche du mètre carré, ce n'est pas facile à glisser dans les enveloppes. On rentre, la journée  a été bien remplie.

Commenter cet article