Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aso, Hiroshima, Iwakuni, Hagi

Publié le par Sylvie et Gérard

Aujourd’hui, nous allons à Kurokawa Onsen, petite ville à 20km de Aso. Il faut sortir de la caldeira puis monter dans la montagne. La ville se trouve au milieu des arbres et se compose d’hôtels avec onsen et de boutiques. L’office de tourisme propose un pass pour 1200 Yens pour se baigner dans 3 Onsens. Sur les conseils de notre logeur à Aso nous commençons par le ryokan Yamamizuki . Il se trouve en dehors de la ville mais une navette nous y dépose gratuitement. Il est midi nous sommes seuls dans les bains. Côté homme ou côté femme les bains intérieurs s’ouvrent vers la rivière ou la cascade et les bains extérieurs sont sur le bord de la rivière. L’eau y est très chaude comme d’habitude. Après avoir cuit un moment, nous nous retrouvons devant l’entrée une heure après pour boire un thé. En attendant le retour de la navette nous faisons quelques photos des champs aux alentours.

P1040777

 

P1090913

 

P1040785

 

P1090931

 

P1090970

 

P1090985

De retour dans le centre nous nous promenons dans les petites rues. Il commence à y avoir du monde. Parfois même il y a une file d’attente pour rentrer dans le onsen. Nous n’avons plus très envie de recommencer le cérémoniel du bain : se doucher, se savonner, entrer dans les bains, s’ébouillanter avec une odeur de soufre, puis re douche…Surtout que maintenant il y a du monde donc pas possible d’abréger….On continue à se promener puis on repart vers l’arrêt de bus pour rentrer à Aso. Gérard n’a toujours pas baissé en température, 2h après le bain….

Nous quittons l’île de Kyûshu pour Honshu après un agréable séjour dans le Aso Base packpakers où nous avions reçu un accueil très sympatique.

Notre étape est Hiroshima. Nous y arrivons à midi, notre hôtel est tout près de la gare. Nous y entrons, personne, nous sonnons et quelques minutes après arrive le gérant tout étonné de trouver quelqu’un. De la main, il nous indique 4, nous lui répondons 2 en montrant nos sacs. Nous nous sommes compris… (le check in dans les hôtels se fait souvent entre 13h et 16h mais on peut y laisser les sacs en consigne).

Nous repartons vers la gare et prenons des réservations pour le 1er Shinkansen qui s’arrête à Shin Iwakuni à 18 mn de Hiroshima. Il pleut maintenant à verse.

Nous attendons le bus qui va nous amener de l’autre côté de la ville où se trouve un joli pont à 5 arches, le Kintai kyo en pierre et en bois de 193m de long. Avec ce temps nous pensions être seuls, pas du tout, il y a les bus des tours organisés, donc pas mal de monde à se promener sous la pluie. Dans la rivière, marée basse, il y a des pécheurs.

P1090999

 

P1040896

 

P1100014

 

P1100040

La traversée du pont, piéton, est payante. De l’autre côté se trouve des maisons de samouraïs, un parc puis le téléphérique qui monte en haut de la colline où se trouve le château. Celui-ci d’ailleurs fait de brèves apparitions entre les nuages. Nous nous contentons du parc et trempés nous reprenons la direction d’Hiroshima.

La météo prévoit encore une journée de pluie. Nous décidons de partir à Hagi, de l’autre côté de l’île. Nous avons du chemin à faire : 50 mn de shinkansen jusqu’à Shin Yamaguchi puis 90 mn par bus JR jusqu’à Hagi. Il faut traverser le pays dans sa largeur.

Hagi est une petite ville très intéressante à visiter et en plus il n’y pleuvait pas. Nous visitons le musée d’Art Uragami où se trouve des expositions de ukiyo-e dont un exemplaire original de la Grande Vague de Hokusai. Elle fait partie de la série des 36 estampes sur le mont Fuji de 1831 à 1834. L’exposition comportait 150 estampes, toutes très jolies.

P1100063

 

P1100068

 

P1100071

 

P1100077

 

P1100093

Derrière le musée se trouve la vieille ville avec le quartier des samouraïs de Horiuchi.
Certaines maisons se visitent, la résidence Kubota, celle d’un riche commerçant. En face la maison Kikuya, immense, magnifique avec un très beau jardin.

P1100121

 

P1100124

 

P1100099

 

P1100129

 

P1100134

 

P1100142

 

P1100143

 

P1100148

Et partout il y a les boutiques de potiers. Hagi est connu pour son style Hagi-yagi. Il y a 2 sortes de poteries et 2 sortes de prix. Nous reconnaissons facilement les bols pour la cérémonie du thé. On ne les trouve toujours pas joli, mais ils sont « originaux », comme fait de manière rustique. On ne se trompe pas sur les prix, certains dépassent les 10 000 euros. Nous sommes de retour à Hiroshima vers 20h. Il n’y a pas beaucoup d’animations dans les rues qui sont encore mouillées.

Commenter cet article