Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Festival à Susque

Publié le par Sylvie et Gerard

 

 

    Nous passons deux nuits chez Rosa et nous voilà à Jujuy. A la descente du bus, Nicole et Paco (Jean François) nous attendent avec la camionetta. Paco est arrivé à midi avec Hugo de Cordoba. Nous allons prendre possession de nos chambres à l’hostal Jujuy. Nous avons les chambres en vis à vis de chaque côté de la petite cour. Nous prenons rendez vous pour le soir chez Rafael.
    Une douche et quelques courses (vins et fromages pour l’apéro) après, nous essayons de nous souvenir de la route pour chez Mariella et Rafael. La recherche de l’escalier pour grimper sur la colline, (7 fois 14 ou 15 marches) ne nous pose pas trop de problème (une seule demande de renseignement), nous voici sur le plateau, nous reconnaissons la rue Arias, nous la remontons et à une rue prés, on tourne à gauche, nous demandons la direction au vétérinaire encore ouvert, c’est la rue suivante.
Au frais sur la terrasse, nous commençons l’apéro.

 
    Anniversaire Paco - 12

 

    Après manger, nous rentrons tous vers l’hôtel, nous, Paco et Nicole pour dormir, Rafael et Hugo pour courir en bas autour du parc (dixit Hugo). Au bout de 100 mètres, trouvant qu’il fait trop froid, ils retournent chercher la voiture, et doivent nous attendre devant l’hôtel... Nous ne les reverrons que le lendemain.
Petit tour en ville, pour une nouvelle découverte de Jujuy, plus d’hôtels, de boutiques touristiques et de restaurants, c’est l’impression que cela nous donne.
Nous traînons jusqu’à 20h30, rendez vous pour l’anniversaire des 70 ans de Paco, chez des amis de Rafael. Nous devons trouver facilement c’est sur la place et cela doit sentir la parilla. En arrivant sur la place, nous voyons Nicole qui vient chercher de la menthe chez la voisine pour le morito, cela a simplifié la recherche.
   

 

Anniversaire Paco - 59

 

Anniversaire Paco - 65

 

Anniversaire Paco - 82

 

    Les festivités commencent avec un petit tour de quartier, Paco en face, nous sur la gauche, pour chercher de l’eau pétillante et du coca. Chacun revient avec ses trouvailles, il ne manque plus rien, la parilla rôtie doucement sur les braises, le morito est comme à Cuba.
La soirée se passe dans la cour en musique et en extérieur, même avec le rhum, le vin et le Fernet coca, la petite laine était la bienvenue. A 3h30, nous rentrons nous coucher, abandonnant les argentins. Ils ont continué la fête jusqu'à 7h.
    Nous partons pour Susque à 9h, devant chez Rafael, tous les sacs sont chargés dans la camionetta à l’arrière, nous protégeons les bagages avec une bâche, la sono, la guitare et le charango dans la voiture de Hugo.
Le premier arrêt se fait à Volcan pour l’essence, puis à Purmamarca sur la place du village, pour faire quelques achats sur le marché artisanal. Tous les ans il y a un peu plus de commerçants.
    Nous montons la côte de Lipan sans problème, nous prenons la photo traditionnelle au col (4170m), effectuons une petite visite au salar, Nicole doit 20 pesos au chef de chantier pour un prêt d’huile lors d’un passage précédent.
    A Susque, nous faisons des courses pour l’école de San Juan et déposons les affaires chez Robert (ex directeur de l’école de Puesto Sey) qui nous attend avec une bouteille de vin, il revient de la chasse à la viscache (il en a tué plusieurs). Après le dépôt de la sono, des instruments et des affaires pour Puesto Sey, Hugo gare sa voiture et nous partons tous les six dans la cabine de la camionetta, à trois à l’avant, Rafael et Paco sont un peu serrés et Nicole à du mal à passer les vitesses.
La piste est refaite à neuf, elle est deux fois plus large et avec des panneaux indicateurs. La réfection de la piste continue après le pont mais pas dans la direction de San Juan. La réfection de la piste suit le trajet du Dakar. Ont ils refait la piste pour le Dakar ou pour les populations locales ?
   

 

San Juan de quillaques - 13

 

San Juan de quillaques - 24

 

San Juan de quillaques - 82

 

San Juan de quillaques - 92

 

    L’accueil à l’école est chaleureux, nous nous installons dans les chambres, les filles d’un côté, les garçons de l’autre. Nous mangeons à effectifs réduits, les enfants du village étant rentrés chez eux. Pour la plus grande joie des 6 enfants qui restent, des institutrices et de nous même, Rafael et Hugo jouent et chantent ce que les enfants veulent. Ils les font chanter et mettent au point avec eux une chanson pour le festival, ils la connaissent tous.
Avant de se coucher, nous admirons le ciel. Il y a des étoiles partout, nous essayons de reconnaître les constellations, la lune n’est pas visible ce soir.
    Réveil, les enfants sont tous là, la journée commence par la montée des couleurs puis le petit déjeuner. Les enfants vont en classe et avec Sylvie nous faisons le tour du village, assez large en passant par le cimetière et le terrain de foot. Nous rentrons par la colline qui domine le village. En bas, nous voyons Hugo et Rafael, de l’autre côté du canyon Paco.             Nous nous regroupons et rentrons à l’école. La classe finie, il y a la distribution des vêtements amenés par Nicole, puis c’est l’heure du repas.
Après le repas, Hugo et Rafael répètent avec tous les élèves le morceau pour le festival. Le soleil tape dur, la différence de température est énorme par rapport à la nuit.
    Nous repartons pour Susque préparer le festival et régler les derniers problèmes.
L’hôtel est en travaux, les ouvriers font un bruit d’enfer et pour accéder aux chambres il faut enjamber le béton en préparation.
Les chambres sont très bien, mais pour avoir de l’eau chaude, il faut demander afin que le personnel rallume le chauffe eau à gaz.
La double coûte 160 pesos, c’est cher pour le lieu et les conditions de travaux (ou de tranquillité).
Nous mangeons à la Vigona, restaurant où logent les amis de Nicole du Lot venus eux aussi pour le festival. Nous mangeons tous ensemble et nous racontons nos différentes péripéties de voyage.
 

 

Festival de la Puna 2010 - 69

   

Festival de la Puna 2010 - 162

 

Festival de la Puna 2010 - 180

 

Festival de la Puna 2010 - 192

 

Festival de la Puna 2010 - 289

 

Festival de la Puna 2010 - 237

 

Festival de la Puna 2010 - 277

 

    Et voici le jour du festival. Nicole court de partout pour les dernières mises au point. A 18h la sono arrive et est installée par des jeunes du village. Le festival a lieu dans un hangar-salle de sport, dur dur pour l’écho. A 19h, heure du spectacle, aucune école est arrivée et en spectateurs, 10 Français, Hugo et Rafael…On s’inquiète un peu. Mais petit à petit le monde arrive, d’abord l’école de Susque qui fera le 1er spectacle, puis quelques habitants.

 

Festival de la Puna 2010 - 293

 

Festival de la Puna 2010 - 298

 

Festival de la Puna 2010 - 301

 

Festival de la Puna 2010 - 81

 

Festival de la Puna 2010 - 360

 

Festival de la Puna 2010 - 378

 

Festival de la Puna 2010 - 384

 

Festival de la Puna 2010 - 420

 

Festival de la Puna 2010 - 77

 

A 21h, avec 2 heures de retard, les écoles sont présentes et les gradins pleins. Le spectacle commence. Les enfants enchaînent les danses traditionnelles ambiance carnaval et les concerts. A 11h, 120 personnes dans chaque gradin et plus de 200 dans la salle, 450 au total. Jusqu’à minuit, fin du spectacle, il y aura des entrées. Le festival a été une réussite, en spectateurs et en qualité du spectacle. Il y a eu beaucoup d’investissements de toutes les écoles participantes.

 

Festival de la Puna 2010 - 433

 
Le lendemain, nous laissons Nicole et Paco à Susques, tous nous repartons vers une destination différente.
Nous ce sera Salta, chez Rosa, à L’Hostal du Cerro. Nous avons acheté nos billets pour Calama au Chili. Nous partons lundi matin.



Commenter cet article