Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pucon et les environs

Publié le par Sylvie et Gerard

    Dernier jour à Valparaiso, nous descendons sur les paseos et du bord des balcons nous admirons la ville, le port et l’océan. Sur le paseo en haut de l’ascenseur Conception, nous sommes victimes d’un attentat au yaourt aux céréales, un homme nous asperge avec son yaourt, j’en ai plein le sac à dos, sur mon gilet et le pantalon, Sylvie idem. Un couple nous propose des mouchoirs et veut nous aider à nous nettoyer. Nous acceptons les mouchoirs et sans lâcher nos sacs nous enlevons le plus gros. Sylvie leur dit que nous rentrons à l’hôtel nous changer et nous partons.

 

Valparaiso paseo1

 

Valparaiso paseo2

 

    En arrivant à l’hôtel, le gérant nous demande ce qui nous est arrivé, nous lui racontons et immédiatement il nous demande si nous nous sommes fait voler et nous dit que c’est une technique classique de vol : le lancer de Yaourt puis un couple vient vous rendre service et vous dépouille en nettoyant vos affaires. Pour notre part, ils ont fait chou blanc, Sylvie ne quitte jamais son sac autour du cou et moi je ferme mon sac avec un cadenas. Le gérant nous dit, ici c’est comme à Marseille, quand on est touriste il faut être méfiant.
Nous repartons et descendons par l’ascenseur et au port nous prenons le métro, fait par la France (cocorico), et allons à Vina del Mar, la ville voisine de Valparaiso et station balnéaire. Ici tout fait plus riche et plus récent, les immeubles à touristes laids le long de mer, les magasins et chaînes de magasins identiques dans toutes les villes du monde. Ici pas de dépaysement, c’est standard.

 

Vina del Mar

 
    Un tour en bord de mer et nous musardons au soleil sur la jetée, nous regardons les gens déambuler, assis sur un banc et faisons nos commentaires sur les baigneurs, les bronzeurs etc…
Ensuite nous rentrons sur notre colline pour manger et aller chercher nos sacs. Il est déjà 20h, nous prenons le taxi et allons à la station de bus. Le notre, part à 21H30 pour Pucon, nous sommes en cama, le trajet dure 12h.

L’arrivée à Pucon a lieu à 9H45, nous sommes un peu moulu, le cama est confortable, mais cela ne vaut pas un lit, ni un cama premium. Nous arrivons devant l’hôtel Ecole, sans chercher, il se trouve exactement comme sur le plan, à 500m de l’arrêt de bus. En demandant à l’accueil, bonne surprise, ils ont pris en compte notre réservation et une chambre nous attend. Il y a le wifi, en attendant que la chambre soit prête, nous regardons les mels et l’hôtel nous a effectivement répondu positivement.

 

Pucon et les environs - 249

 
    Après une douche, nous faisons le tour de la ville. Celle ci est dominée par le volcan Vilarica, tout enneigé avec une petite fumée qui s’échappe continuellement de son sommet. Puis nous longeons le bord du lac en passant par des lotissements, un terrain de golf, des barrières, des vigiles, sur le plan du syndicat d’initiative cela nous semble plus court pour rejoindre l’autre plage. Après nous être renseigné auprès d’un vigile et plusieurs kilomètres plus loin, la route débouche sur un grand portail avec des gardes et sur une grande plage de sable noir avec des hôtels et la ville. Le portail est ouvert nous regagnons la ville et notre hôtel. Le patron parle français et nous demande ou nous sommes allés. Nous lui racontons notre escapade, et il est surpris que nous ayons pu pénétrer dans la péninsule sans nous faire arrêter, il nous dit y être  jamais rentré, ce sont des propriétés résidentielles de luxe bien gardées pour gens fortunés.

 

Pucon et les environs - 71

 

Pucon et les environs - 79

 
Nous prenons le bus pour le parc Huerquehue à 8h30, ce qui nous fait partir sans déjeuner. Après 1h de trajet, le garde nous accueille et nous donne les consignes avant de partir. Il nous montre sur la carte, le sentier ouvert et nous signale plusieurs fois que le sentier est fermé après le lago verde. Le sentier serpente doucement en longeant le lac, puis monte de 700m dans un sous-bois, avec des marches et un chemin boueux.

 

Pucon et les environs - 90

 

Pucon et les environs - 100

 

Pucon et les environs - 114

 

Pucon et les environs - 127

 

    Au bout de 3h de montée nous voici au lago Chaco, joli petit lac de cratère ici une bifurcation à 100m le lac Toro, à 500m le lac Verde. Nous pique-niquons sur les bords du lac Verde en prenant une pause bien méritée. Le lac est entouré d’arbres datant de la préhistoire, d’après les renseignements locaux, les araucarias. Le dernier bus est à 5h, nous entamons la descente, qui nous prend 2h, toujours dans le chemin boueux et en plus glissant à la descente. Nous arrivons les pantalons crottés et les chaussures trempées et boueuses. Il est 4h, nous avons une heure pour sécher et nous nettoyer un peu.
Le bus arrive à l’heure et nous ramène en ville. Le soir nous avons droit à un coucher de soleil. Nous en profitons pour encore prendre le volcan en photo avec sa petite fumée.

 

Pucon et les environs - 133

 
    C’est la région des lacs, à chaque jour, un tour de bus et un lac différent, aujourd’hui c’est Caburga, sa plage de sable noir, volcanique, il est très agressif, on croirait de la pouzzolane concassée finement, mais aussi sa plage de sable blanc, il y en a pour tous les goûts.

 

Pucon et les environs - 148

 
    Le quatrième jour, il y a du nouveau, ce matin c’est la simulation d’évacuation de la ville de Pucon sur la presqu’île. Nous nous levons à 7H30, nous ne voulons pas rater le petit déjeuner, l’alarme doit être à partir de 9h.

 

Pucon et les environs - 165

 

    A 10h26 les sirènes se déclenchent, nous rejoignons la presqu’île, c’est le point haut du coin. Toutes les écoles, bien en ordre, prennent la même direction, nous sommes encadrés par la protection civile, l’armée, les carabiniers. La Croix Rouge chilienne montent des tentes de secours sur le parcours, installe des points d’eau, nous sommes dirigés sur un endroit haut du golf. Les écoles maternelles montent des tentes dôme pour protéger les enfants du soleil. Les personnes âgées arrivent en car, puis les personnes en fauteuils roulants, ensuite les bonnes sœurs du monastère.

 

Pucon et les environs - 206

 

Pucon et les environs - 220

 

Pucon et les environs - 208

 

    La population est pointée en arrivant au golf, le nombre et l’age. Midi, l’exercice est terminé, nous retournons en ville.
L’après-midi, un autre petit tour de bus et nous effectuons une visite d’un nouveau lac, lago Calafquen à Lican Ray, nous buvons un coup, faisons le tour de la presqu’île. Elle est encadrée par deux plages et découpée de petites criques, un chemin la parcourt en sous-bois, la promenade est agréable.

 

Pucon et les environs - 229

 

Pucon et les environs - 233

 

Pucon et les environs - 241

 
    Le samedi, pas de lac au programme mais un village Mapuche, Curarrehue, il se situe prés de la frontière argentine. Nous visitons le musée, regardons une video sur une manifestation à cheval traversant les villages mapuches pour mobiliser et défendre leur identité, leur droit mais aussi contre la pollution de l’eau par les mines. A chaque village, le nombre de cavaliers augmente, le combat continue pour les mapuches, il y a un mois un groupe faisait la gréve de la faim.

 

Pucon et les environs - 254

 

Pucon et les environs - 293

 

Pucon et les environs - 309

 
Un autre petit tour de bus pour rentrer à Pucon. Nous nous arrêtons avant la ville pour prendre d’autres photos de notre volcan préféré et continuons l’après-midi sur la plage noire de notre lac.
 

Commenter cet article

Annie et Jean Charles 28/11/2010 19:21



C'est beau Pucon sous le ciel bleu qui laisse voir le volcan. Le premier décembre nous travaillons le matin, si vous arrivez l'après midi nous pouvons donc venir vous chercher


A bientôt