Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Temple des poules à Shangri-la et voyage vers Kunming

Publié le par Sylvie et Gérard

Nous demandons à la guesthouse comment monter au temple des poules blanches qui surplombe la vieille ville. Il nous dit d'aller sur la place de prendre au fond de tourner à gauche, et ensuite c'est simple, il faut monter.

Nous suivons ses conseils et c'est vrai ça monte, d'abord un sentier bien tracé, ensuite des marches, nous ne sommes pas les premiers, déjà de nombreux chinois descendent. La vue est magnifique sur la ville, vieille et nouvelle. En haut nous estimons que nous sommes proche, des centaines de drapeaux à prières flottent au vent, plus nous montons plus ils sont accrochés serrés, il y en a partout impressionnant et beau à la fois. Des milliers de drapeaux jaunes, bleus, blancs et rouges garnissent le haut de la colline tout autour du temple, chaque couleur ayant une signification, une couleur représente la terre, une autre le ciel etc.

01 Shangri-la le temple des poules blanches

02 Shangri-la le temple des poules blanches

04 Shangri-la le temple des poules blanches05 Shangri-la le temple des poules blanches

Quelques poules de toutes les couleurs picorent aux alentours du batiment, à l'intérieur un moine avec un grand sac plastique transparent, genre poubelle 50 litres fait le tour des divinités et collectent les offrandes, il est déjà aux trois quarts plein uniquement de billets, les fruits et autres différents objets sont laissés sur place. Nous faisons le tour du temple par la gauche pour respecter la tradition, faisant tourner les moulins à prière.

03 Shangri-la le temple des poules blanches

06 Shangri-la le temple des poules blanches

07 Shangri-la le temple des poules blanches

Nous retournons dans la nouvelle ville, pour acheter des fruits pour ce soir. Nous avons 15 heures de bus couchette à partir de 16h pour retourner à Kunming. Nous passons par le marché, faisons nos achats, bananes et mandarines comme celles de Corse avec les feuilles. Nous visitons aussi le stand de viande de yacks et de porcs, passons devant les marchands de fromages de chèvres, etc.

09 Shangri la ville nouvelle

09 Shangri la ville nouvelle-2

10 Shangri la ville nouvelle

11 Shangri la ville nouvelle

12 Shangri la ville nouvelle

13 Shangri la ville nouvelle

14 Shangri la ville nouvelle

Nous allons aussi aux toilettes publiques celles qui n'ont pas de portes et où il faut se tourner en biais de façon à avoir un pied de chaque côté de la rigole, et mettre le papier dans le seau. On trouve ces toilettes publiques partout.

08 Shangri la ville nouvelle

A la bus station, nous trouvons notre bus sans difficulté, les couchettes sont sur 2 étages, 3 couchettes en largeur séparé par 2 allées, nous avons les couchettes 21 et 23 en bas et à côté et surprise il n'y a pas de 21. Nous passons direct dans les couchettes du bas de 13, 15, 17, 19, 23, 25, pas de 21. Nous demandons au chauffeur qui nous indique que la 21 serait entre la 36 et la 40 dans le fond du bus en haut. Au fond du bus les 5 couchettes sont côte à côte, en bas comme en haut. Par geste nous expliquons au chauffeur que nous voulons les couchettes l'une à côté de l'autre la 19 et la 23. Il nous remontre la couchette au fond en haut pas numérotée. On discute avec Sylvie, nous reprenons nos sacs et nous faisons voir au chauffeur que nous descendons. Nous avons décidé de prendre un bus classique vers Lijiang au lieu de Kunming et de dormir à Lijiang. Le chauffeur nous regarde ébahi, surpris que nous ne voulions plus partir, il va parlementer avec d'autres passagers et nous dit que c'est OK nous avons les couchettes l'une à côté de l'autre et en bas.

Nous nous installons pour 15 heures de voyage. La couchette est étroite 60 cm et pas haute, pas de place pour mettre les sacs, on ne peut pas allonger les jambes entiérement. Au bout d'une heure en essayant de me retourner, je sens une contracture sur l'intérieur de la cuisse gauche. Il est 18h, nous arrivons à 7h demain. Aprés quelques étirements dans le couloir étroit ou je ne tiens pas de face mais en travers ça va, je me recouche, le muscle se détend.. A l'arrière dans le dortoir pour 5, une jeune fille est malade et rend toute ses tripes, elle pleure et gémit sans arrêt, ses parents vont voir le chauffeur pour un arrêt. Il s'arrête un quart d'heure aprés dans le premier village, elle s'est dégueulée dessus et elle est livide.

Quand elle remonte, cela va mieux mais pas fort, elle prend la place de sa mère dans une couchette, elle peut ouvrir le carreau et respirer de l'air frais. Vive les transports en commun dans les routes de montagne par 3000 mètres d'altitude, ça monte, ça descend, ça secoue, ça tourne sans arrêt, une vraie machine à laver. Contrairement à nos attente et un début mouvementé, la soirée et la nuit se passent assez bien, nous dormons et le matin nous ne sommes même pas cassés.

Arrivé à Kunming à 7h le bus s'arrête n'importe où, sur le bord d'une rue, tout le monde descend, nous aussi, dans le coffre il ne reste plus que nos sacs. Tous les minibus veulent nous emmener en ville, vers notre hôtel, ils nous demandent 50 yuans pour 2, nous marchandons à 30, ils refusent, nous nous asseyons sur le bord du trottoir, un chauffeur revient nous voir avec 2 billets de vingt à la main. On est d'accord, on monte dans le minibus et on attend d'autres clients, au bout de 15 minutes nous sommes 6. Il décide de partir et nous amène à l'hôtel aprés nous avoir demandé la carte de l'hôtel en chinois que nous avons bien sur, au dos il y a un plan avec l'emplacement de celui-ci.

15 Kunming

Nous sommes de retour dans la grande ville, les voitures, les scooters électriques, les motos, la foule, les grands immeubles, la foule, les embouteillages, le bruit, les travaux partout, ils construisent le métro avec la première mise en service fin 2012. C'est fini, les vieilles villes et petits villages de montagnes à la porte du Tibet, nous revenons dans la Chine moderne.

A l'hôtel nous pouvons avoir la chambre de suite, elle n'est pas faite, mais nous pouvons laisser nos sacs à l'intérieur. Nous partons à la gare de bus du sud, chercher nos billets pour repartir à Jianshui dimanche matin. A l'hôtel nous ne comprenons rien aux explications pour aller à la gare routière sud. Nous allons faire du change à la china bank, on en profite pour demander comment aller à la gare des bus, la dame parle anglais. Aprés plusieurs coups de fil, elle nous écrit sur un papier, bus 54 jusqu'à l'hôpital Yan An, ensuite il faut changer et prendre le 103 jusqu'au terminus. En suivant ses conseils nous arrivons sans encombres, prenons nos billets dans la foulée, et revenons en bus.



Commenter cet article