Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ushuaia la fin

Publié le par Sylvie et Gérard

    Le temps est toujours couvert, il neigeote, nous décidons de retourner au parc. Le tour de bus de 10H à 50 ps, nous ne sommes que deux,  au bout de 4 km, il nous sous-traite à un de ses collègues. Le bus est rempli avec un groupe de hollandais, nous payons à nouveau l’entrée du parc à 50 ps puis nous abandonnons les hollandais dans une crique que nous ne connaissions pas. Le bus nous amène au départ du trail , nous voilà à pied d’œuvre. Nous longeons le lago Roca, le paysage est toujours couvert, la neige tombe en rafale puis s’arrête et ça recommence, le sentier est presque plat mais accidenté avec passage dans les rochers, quelques morceaux boueux et glissants jusqu’à la frontière chilienne. Le sentier se termine, nous faisons le tour de la borne, histoire d’aller au Chili, nous rentrons,  il neigeote toujours. Il est 15 heures, le temps de prendre un thé et c’est le départ du bus.

    C’est notre dernier jour, le téléphérique et le sentier pour le glacier Martial sont fermés d’après l’office du tourisme, il faut les crampons. Nous décidons donc de monter au pied du téléphérique par la route, 8 km de l’hôtel. Pour changer, il neigeote, mais il n’y a pas de vent, donc il ne fait pas très froid. Arrivé au pied du téléphérique, petite visite à la Casa de thé, pour se réchauffer avant de redescendre, nous allons voir le départ du télésiège et nous voyons des touristes argentins monter par la piste de ski en chaussures de ville,  alors pourquoi pas nous en baskets. Il est 13h, la neige est un peu transformée, elle n’est pas dure, ni glissante et ne mouille pas les chaussures, nous montons d’une centaine de mètres de dénivelé pour mieux voir le glacier et la vue sur Ushuaia. Nous croisons des jeunes qui descendent en ski, et un groupe super équipé, tente, crampons, bâtons, sac à dos. Raisonnable, nous arrêtons, nous n’avons pas l’équipement pour aller jusqu’au glacier et nous redescendons.

    Lundi 26 octobre, adieu Ushuaia, nous prenons l’avion, il neigeote toujours. Nous arrivons à l’hôtel Ayamitre à 18h 30, nous avons rendez-vous à 20h avec Rodolphe, pour récupérer le sac pour Nicole. Nous prenons un taxi pour le terminal de omnibus, Chez flecha bus, nous trouvons des suites premium cama pour Jujuy à 376 ps, départ à 20h demain, cela fait notre affaire. Nous rentrons à  pied, Rodolphe nous attend avec le sac, dépôt dans la chambre et direction immédiate au restaurant, nous mangeons avec Rodolphe et trois jeunes français qui sont en voyage pour 8 mois. Rodolphe propose de faire un assado, chez lui, le lendemain 13h, tout le monde est d’accord, nous rentrons nous coucher, les 2 garçons  partent faire un tour dans un bar de nuit.
    Avant de rendre la chambre, nous passons à la laverie, nous devons récupérer notre linge à 12h 30, un tour au change à Sarmiento, le taux est à 5,68 ps pour un euro, ça monte.
L’assado est copieux, chorizo, boudin, steak, poivron avec œuf, salade, fromages, gateaux, fraises, vin, eau et café. Tout le monde est gavé. C’est l’heure de récupérer les sacs et de prendre le bus. Un petit tour de taxi, un petit tour de bus (23h), une vitre de cassée à Rosario, jet de pierre d’un noctambule, tout le monde se retrouve à l’étage, car après la réparation au scotch, la vitre tombe, la ventilation est au maximum en bas, et nous voilà bientôt à Jujuy, plus que 500 km.

Commenter cet article