Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Carnaval de Saint Pol sur mer

Publié le par Sylvie et Gérard

Le carnaval commence à l'heure, "Rose Marie" et "Ma Tante" sont chantées à tue-tête et on emmerde "les indépendants"... 

 

Tour de la ville, nous suivons le cortége pendant deux heures, pour faire les photos, il faut rentrer au milieux des carnavaleux et les bousculades et pressions de toutes parts sont importantes.
Nous faisons quelques bars, l'ambiance est chaude, la bière coule à flôt, la musique est omniprésente, les fanfares sont dans les bars et jouent sans discontinuer. La clique habillée en ciré jaune dirigée par le tambour major déguisé en grognard précéde la bande des carnavaleux, joue et précéde la foule.
Quatre heures plus tard, après le tour de la ville ils arrivent vers la mairie, l'ambiance est toujours la même, tout le monde se regroupe au pied de la mairie où a lieu le lancer de harengs, dans la bousculade j'en attrape un, exploit.
Ensuite nous assistons au rigodon, les carnavaleux continuent à tourner autour du kiosque à musique où la fanfare accompagne la ronde.
Nous partons, il est 20h nous sommes vannés.
02-Carnaval-de-Saint-Pol 4009
02-Carnaval-de-Saint-Pol 1462
02-Carnaval-de-Saint-Pol 4005
P1010106
P1010122
P1010132
P1010138
P1010139
P1010142
P1010144
P1010146
P1010161
P1010198
P1010248
P1010286
D'autres photos sur ce lien
https://picasaweb.google.com/104671584067202764664

Voir les commentaires

Carnaval de Mardyck

Publié le par Sylvie et Gérard

Juste après une ondée de gréle, la température est de trois degrés, nous arrivons à Mardyck. Nous rejoignons le départ du carnaval, la musique est déjà sur place, les carnavaliers arrivent rapidement et le départ est donné. La musique en tête, tous les musiciens vétus de jaunes, les tambours devant, les flûtes et les instruments à vent derrière. Les carnavaliers suivent en rangs serrés, ils défilent dans le village avec les tambours et les flûtes, lorsque les trompettes et tous les instruments entrent en scène et accélèrent le rythme de la musique, les carnavaliers se bloquent, se pressent et tanguent dans tous les sens. Ils dansent en agitant leurs parapluies.

P1000900

 

P1000904

 

marvyck 3860

 

P1000893

 

P1000921

 

P1000952

 

P1000999

 

marvyck 3891

 

Vous pouvez voir plus de photos sur l'album ci-joint ou sur ce lien

link

Demain nous allons au carnaval de Saint Pol sur mer

Voir les commentaires

Meilleurs voeux 2013

Publié le par Sylvie et Gerard

Meilleurs voeux 2013

Voir les commentaires

Kunming les Monts de l'Ouest

Publié le par Sylvie et Gérard

Les vacances se terminent, nous sommes de retour à Kunming, l'avion est pour demain après midi, nous devrions être à Marseille Marignane mardi matin à 11h20, sniff!!!!

Nous partons visiter les Monts de l'Ouest, en bus de ville. Nous prenons d'abord le 54 sur Remning jusqu'au terminal, puis le 6 jusqu'au terminal. Le trajet se déroule comme prévu. Nous prévoyons d'être des sportifs du dimanche. Arrivés sur place nous prenons un bus navette pour 15 yuans chacun qui nous amène jusqu'en bas du télésiège. Ici c'est les billets pour le télésiège et la porte du dragon, 65 yuans chacun. Nous montons et prenons la direction de la porte du dragon, par des escaliers bien tracés nous descendons jusqu'au bord de la colline, la falaise est verticale, les escaliers commencent à descendre par un tunnel creusé dans la paroi, de temps en temps des fenêtres nous permettent d'avoir une vue exceptionnelle sur la ville en bas et sur le lac, pardon la mer intérieure comme ils disent de 40km de long.

Kunming les monts de l'ouest - 01

Kunming les monts de l'ouest - 02

Kunming les monts de l'ouest - 04

Kunming les monts de l'ouest - 03

Kunming les monts de l'ouest - 05

Kunming les monts de l'ouest - 06

Kunming les monts de l'ouest - 07

Le chemin surtout des escaliers descend le long de la paroi en permanence, c'est assez vertigineux mais bien protégé, aucun risque. De temps en temps une plateforme s'intercale avec le temple de rigueur qui surplombe la ville et le lac. De temple en temple, nous regagnons la route que nous redescendons à pieds. De nombreux chinois nous accompagnent, il est dimanche et c'est la promenade dominicale.

Kunming les monts de l'ouest - 08

Kunming les monts de l'ouest - 09

Kunming les monts de l'ouest - 10

Kunming les monts de l'ouest - 11

Kunming les monts de l'ouest - 12

Kunming les monts de l'ouest - 13

Kunming les monts de l'ouest - 14

Kunming les monts de l'ouest - 15

Kunming les monts de l'ouest - 16

Kunming les monts de l'ouest - 17

Kunming les monts de l'ouest - 18

Nous quittons la route pour prendre l'ancien sentier montagnard, celui-ci est pavé et trés bien entretenu, en chemin nous visitons pour quelques yuans, un temple, un jardin, un autre temple, nous revoilà au parking, retour en bus juqu'au centre ville. Nous descendons au marché aux fleurs et aux oiseaux, pour effectuer nos derniers achats.

Kunming - 1

Kunming - 2

Kunming - 3

Nous allons ensuite dans un restaurant un peu chic, avec des prix raisonnables pour la bière, le canard laqué et les pieds de moutons.

Nous rentrons il est 21h.

Voir les commentaires

Yuanyang

Publié le par Sylvie et Gérard

L'indisponibité d'internet à Yuanyan engendre quelques retards de parution, pas d'internet, pas de blog.

Nous visitons le jardin Zhu à côté de la Linan Guesthouse notre résidence à Jianshui. A l’intérieur du jardin, les anciens bâtiments de l’habitation se sont reconvertis en chambres d’hôtel. Le jardin par lui-même, mis à part la collection de bonsaïs, ne casse pas trois pattes à un canard même laqué et chinois.

18-Yuanyang 3604

18-Yuanyang 3605

P1140368

Avant de partir, je retourne voir la théière, que nous marchandons depuis trois jours sans trouver de compromis d’achat. J’ai le sac à dos, le taxi attend pour nous amener à la station de bus, je fais une dernière proposition, la dame refuse, je monte encore de 50 yuans, elle me sourit avec bienveillance. Je pars rejoindre Sylvie au taxi, après 30 mètres dans la rue, une jeune fille me rejoint en courant et me dit que c’est OK pour la théière. Demi-tour je conclus l’affaire à 1050 yuans pour la théière de Yi Xing. Sylvie attend avec le chauffeur, elle sourit en me voyant avec le paquet. La tenancière de la Guesthouse veut voir la théière avant que nous partions, le taxi attend, elle veut aussi savoir combien je l’ai payé, je lui dis 1050, elle me félicite.

Arrivés à la gare routière nous retrouvons Michel et Anne Marie, qui était avec nous à la Guesthouse et qui vont aussi à Yuanyang. Michel dit que le bus direct est à 11h30. Je présente le papier écrit Yuanyang au comptoir, il m’indique 10h50, départ immédiat. Je prends les 4 billets. Le trajet est montagneux, la route tortueuse et défoncée, nous rebondissons au fond du bus comme un plongeur sur un tremplin.  3h30 après, nous arrivons à une gare routière ou tout le monde descend, nous faisons de même, nous somme à Nansha, à 30 kilomètre de Yuanyang, le chauffeur nous indique un autre bus et nous fait signe de monter, il part dans une heure à 14h30. Il nous reste une heure de trajet, la route monte mais elle n’est pas défoncée, elle est goudronnée.

A l’arrivée, Sophia la guide que Michel a contactée nous attend. Elle parle anglais et un peu français. Elle confirme qu’il y avait bien un bus qui partait à 11h30 et qui était direct sans changement à Nansha. Elle nous fait visiter une guesthouse à 40 yuans, rudimentaire, nous allons à L’hôtel Yunti shunjie, proche de la gare routière et sur la place, 160 yuans la nuit, classique mais bon rapport qualité prix.

Le rendez vous est pris avec Sophia pour 11h, car demain il y a marché à Yuanyang.

Yuanyang le marché - 1

Yuanyang le marché - 2

Yuanyang le marché - 3

Yuanyang le marché - 4

Yuanyang le marché - 5

Yuanyang le marché - 6

Au marché nous voyons de nombreuses femmes en costumes différents, chaque ethnie ayant un costume propre.

Il est 11 h nous retrouvons Sophia, nous faisons un tour de minibus qui nous amène à la sortie d’un village à environ 15 km de Yuanyang. Nous prenons un chemin et marchons entre les rizières en terrasse, le terrain est assez glissant car il a plut toute la nuit. Le ciel est nuageux et menaçant. Les chemins sont bien entretenus, ils servent de dessertes aux rizières pour les paysans. Chaque famille possède une parcelle de 700 mètres carrés de rizière en propre d’après Sophia, le reste de la surface étant en propriété commune.

Yuanyang dans les rizières - 01

Yuanyang dans les rizières - 02

Yuanyang dans les rizières - 03

Yuanyang dans les rizières - 04

Yuanyang dans les rizières - 05

Yuanyang dans les rizières - 06

Yuanyang dans les rizières - 07

Les paysages sont somptueux, les terrasses s’empilent sur toutes les collines, les pentes les plus abruptes sont aménagées, toutes les surfaces sont exploitées. Le brouillard se retire petit à petit de la vallée, puis le soleil est de la partie bien que des nuages soient encore présents. Il ne pleut pas de la journée. Nous contournons la colline à travers les rizières par une succession de petits sentiers, nous traversons les villages, seuls nous aurions eu du mal à trouver les bons chemins, avec Sophia aucune erreur et pas de problème avec les populations locales.

Yuanyang dans les rizières - 08

Yuanyang dans les rizières - 09

Yuanyang dans les rizières - 10

Yuanyang dans les rizières - 11

Yuanyang dans les rizières - 12

Yuanyang dans les rizières - 13

Yuanyang dans les rizières - 14

Yuanyang dans les rizières - 15

Yuanyang dans les rizières - 16

Yuanyang dans les rizières - 17

Yuanyang dans les rizières - 18

Nous rejoignons la route et revenons en minibus, il est 5h.  Le soir sur la place, un grand écran retransmet la chaine CCTV13, de nombreuses personnes regardent la TV. Sur la même place deux groupes (100 pour l’un, 50 pour l’autre) dansent sur des rythmes différents, des gens du villages. Un troisième groupe de 20 personnes en costumes traditionnels s’entrainent et répètent en musique inlassablement une chorégraphie, elles se sont bien améliorées depuis hier. Sur cette place, nous avons donc le son de la TV, et les trois musiques des groupes de danses.

 

Après une nuit de sommeil, le réveil se fait sous la pluie, il tombe des trombes d’eau, Sophia nous attend à 9h et nous dit que la randonnée d’aujourd’hui est annulée pour cause de mauvais temps et en plus il y a du brouillard. Nous avons vacances.

Voir les commentaires

Tuanshan chez Zhang

Publié le par Sylvie et Gérard

Nous faisons un détour par l'hôtel Linan, pour leur demander une carte de la ville qu'il nous donne gratuitement et nous leur demandons comment aller à Tuanshan, la réceptionniste parle anglais. La chef s'en mèle, nous demande si nous sommes de l'hôtel, malgré notre réponse négative elle demande au bagagiste de nous accompagner jusqu'au minibus, et nous souhaite de venir dans son hôtel à notre prochain passage. Le bagagiste nous marchande à 40 yuans le trajet pour un départ immédiat.

Le minibus nous amène direct jusqu'à chez Zhang, environ 15 kilomètres. Nous payons l'entrée, 50 yuans chacun et commençons la visite du village. Le début est assez déroutant, nous avons l'impression de rentrer chez les gens et de ne pas être sur un site touristique, toutes les maisons sont habitées, elles datent de plusieurs siécles, les cours sont encombrées de jouets d'enfants, de matériaux de construction, de maïs fraîchement récolté, de tiges de presle. Nous ne savons pas si c'est une mise en scène ou des vraies habitations. Nous rentrons chez les habitants, ils ne sont ni accueillants, ni agressifs, ils sont simplement indifférents. Nous hésitons cherchons le site, mais aprés plusieurs maisons, nous comprenons que les maisons à visiter, donc du site, sont habitées et se sont les anciennes maisons de la famille Zhang, des panneaux explicatifs nous détaillent l'ancienne utilité des habitations en chinois et en anglais.

Tuanshan chez Zhang - 01

Tuanshan chez Zhang - 02

Tuanshan chez Zhang - 03

Tuanshan chez Zhang - 04

Tuanshan chez Zhang - 05

Tuanshan chez Zhang - 06

Tuanshan chez Zhang - 07

Tuanshan chez Zhang - 08

Tuanshan chez Zhang - 09

Tuanshan chez Zhang - 10

Tuanshan chez Zhang - 11

Tuanshan chez Zhang - 12

Tuanshan chez Zhang - 14

Tuanshan chez Zhang - 15

Tuanshan chez Zhang - 16

Des femmes trient et taillent des branches d'eucalyptus, d'autres vont ramasser des presles, les font sécher et tressent des coussins de tailles différentes.

Nous faisons notre tour du village, nous sommmes les seuls touristes, même pas un touriste chinois.

Tuanshan chez Zhang - 17

Tuanshan chez Zhang - 18

Tuanshan chez Zhang - 19

Nous repartons du village, il n'y a pas de véhicule pour nous ramener, nous partons à pied rejoindre la grand route pour prendre un minibus.

La route serpente entre les champs ou s'échinent des paysans. Nous apercevons un vol de grues ou de cigognes, de loin nous avons du mal à faire l'identification. Nous essayons de nous rapprocher, naturellement elles en profitent pour prendre leur envol.

Tuanshan dans les champs - 1

Tuanshan dans les champs - 3

Tuanshan dans les champs - 2

Tuanshan dans les champs - 4

Tuanshan dans les champs - 5

Tuanshan dans les champs - 6

Tuanshan dans les champs - 7

Pas de minibus de passage, nous continuons jusqu'au village et là nous en trouvons un, nous montons, nous voilà sur le chemin du retour.

A peine 5 km d'effectués, Sylvie aperçoit le pont des deux dragons sur la droite, nous faisons stopper le minibus pour descendre rejoindre celui-ci. Nous payons la course entière. 

Jianshui le pont des deux dragons - 1

Jianshui le pont des deux dragons - 2

Jianshui le pont des deux dragons - 3

Visite du pont, nous tournons autour de l'étang afin d'avoir un éclairage favorable, et repartons par la grand route pour essayer de reprendre un autre minibus. Il en passe un de suite, il y a des places de libres.

Tuanshan dans le minibus

Ensuite nous sommes pris dans un embouteillage en pleine campagne, un ou une cycliste s'est fait écraser par un camion. Le vélo est complètement aplati, du sang partout sur la chaussée, un ambulance est déjà présente. Pendant ce temps les passagers du bus essaient de nous apprendre quelques mots de chinois. Nous ne savons pas les phrases qu'ils nous font répéter, mais cela finit par de grands éclats de rire et c'est dans cette bonne ambiance que nous rentrons juqu'à Jianshui.

A la porte du soleil, les joueurs de cartes, de dominos, de majong sont toujours là.

Jianshui - 1

Jianshui - 2

Voir les commentaires

Jianshui, chez Confucius

Publié le par Sylvie et Gérard

En une demi heure de taxi et 50 yuans nous sommes à la gare routière sud, 9h le bus démarre, 3 heures plus tard nous voici arrivés à Jianshui. Encore un tour de taxi à 10 yuans pour nous déposer devant le Linan inn, auberge de caractére. Nous entrons sous un porche et débouchons dans une cour intérieure. Elle est entourée de balcons et de chambres. Il y a de la place de libre, c'est une grande chambre avec salle de bain et un trés grand lit, nous la prenons pour 160 yuans soit 20 euros. Nous posons les sacs et visitons les chambres libres donnant sur les balcons, ce sont en réalité des appartements avec salon et chambres, nous n'auront pas le droit au balcon.

Nous repartons dans les rues pavées et semi piétionnaires, cela veut dire avec peu de véhicules. Nous cherchons le temple de Confucius, le plan ne semble pas correspondre à la ville, mais ce n'est qu'une question d'échelle. Nous trouvons et c'est parti pour la visite payante, 60 yuans par personne, ici nous ne visitons rien sans payer.

Jianshui chez Confucius - 01

Jianshui chez Confucius - 02

Jianshui chez Confucius - 03

Jianshui chez Confucius - 04

Jianshui chez Confucius - 05

Jianshui chez Confucius - 07

Jianshui chez Confucius - 08

Jianshui chez Confucius - 09

Une école, nous voyons des étudiants consciencieux et concentrés sur leurs cours, face à une table individuelle dans un jardin fleuri. C'est une phase d'étude et de réflexion, il n'y a pas de profs. Certains ont du pousser plus loin la méditation et l'étude car il semble dormir sur leur bureau, mais ce n'était surement que de la concentration.

L'endroit est calme et reposant. Nous faisons le tour du lac, l'éclairage n'est pas terrible pour la photo du pont. Quand l'éclairage est bon de magnifiques immeubles modernes viennent s'immisser en arrière plan.

Jianshui chez Confucius - 11

Jianshui chez Confucius - 10

Nous ressortons et restons sur la place, des enfants peignent des personnages en platre et des groupes folkloriques sont en train de danser et de se filmer. Nous regardons une bonne heure avec un groupe de badauds, puis rentrons à l'hôtel, c'est l'heure du thé et de la bière à prendre dans la belle cour intérieure.

Jianshui chez Confucius - 12

Jianshui chez Confucius - 13


Jianshui chez Confucius - 14

Jianshui chez Confucius - 15

Jianshui chez Confucius - 17

Jianshui chez Confucius - 18

Voir les commentaires

Shilin dans la forêt de pierres

Publié le par Sylvie et Gérard

Départ matinal, nous prenons le taxi, il fait le tour du périphérique avant de prendre la direction de la gare routière, plein est, ensuite il oublie de me rendre la monnaie, c'est 2 yuans je laisse tomber. La course au total fait 35 yuans soit 4 euros, on ne va pas chipoter de si bon matin.

A la gare routière dans le hall des billets, un monsieur nous accoste et nous demande où nous allons, Shilin. Il nous montre un guichet avec plein de monde, nous prenons la queue, il me prend par le bras et me fait passer devant tout le monde, nous prenons les billets 27 yuans chacun, le bus part dans dix minutes, il est déjà sur le quai, nous embarquons. 

1h30 après nous arrivons sur site, le parking bus opérateur est plein, nous n'allons pas être seul. Pour 350 yuans nous percevons les 2 tickets d'entrée, mais pour prendre la navette il faut aussi un ticket que nous retournons chercher, 50 yuans de plus.

Nous prenons la queue pour les navettes, montons à notre tour et suivons la foule, dans un premier temps c'est facile. Il y a surtout des groupes, peu de touristes individuels.

Shilin la forêt de pierres - 01

Shilin la forêt de pierres - 02

Shilin la forêt de pierres - 03

Shilin la forêt de pierres - 04

Shilin la forêt de pierres - 05

Shilin la forêt de pierres - 06

Shilin la forêt de pierres - 07

Shilin la forêt de pierres - 08

Shilin la forêt de pierres - 09

Nous faisons d'abord le tour du site principale, les allées sont bondées, mais il suffit de prendre une allée secondaire et de suite, nous nous retrouvons seul. Nous nous faufilons entre les rochers, allons au hasard dans un entrelas de sentiers bien entretenus et pavés. Nous montons, descendons, nous cherchons les endroits remarquables indiqués sur les panneaux, l'éléphant, le rocher de plusieurs tonnes suspendu, la mare de l'épée, les oiseaux, etc.

Shilin la forêt de pierres - 10

Shilin la forêt de pierres - 11

Shilin la forêt de pierres - 12

Shilin la forêt de pierres - 13

Shilin la forêt de pierres - 14

Notre chinois pour lire les panneaux à quelques défaillances, mais nous visitons beaucoup de choses. Nous nous faisons un peu de cinéma en nous prenant pour Docteur Jones ou les Chevaliers de la table ronde. Sitôt que nous sommes sur les allées principales, c'est la foule garantie. Malgré tout, c'est trés joli, bien indiqué un peu trop en chinois, trés propre, pas de papiers ni de plastiques qui trainent. Le site est immense, il est classé par l'UNESCO.

Nous passons ensuite à un site secondaire et quand on en a marre, nous nous asseyons devant une estrade où des groupes folkloriques dansent, puis une jeune fille chante les airs locaux que l'on entend partout. Le parc ne comprend qu'une toute petite partie de la forêt de pierre, il y en a partout dans la campagne sur plusieurs kilomètres. La partie amménagée est déjà assez grande pour satisfaire notre curiosité.

Shilin la forêt de pierres - 15

Shilin la forêt de pierres - 16

Nous rejoignons le point de départ et nous rentrons à Kunming, de la gare routière de l'est nous prenons un bus local le K9 qui nous amène à côté de notre hôtel pour 4 yuans au croisement de Memning street et Beijing street.

 

Voir les commentaires

Temple des poules à Shangri-la et voyage vers Kunming

Publié le par Sylvie et Gérard

Nous demandons à la guesthouse comment monter au temple des poules blanches qui surplombe la vieille ville. Il nous dit d'aller sur la place de prendre au fond de tourner à gauche, et ensuite c'est simple, il faut monter.

Nous suivons ses conseils et c'est vrai ça monte, d'abord un sentier bien tracé, ensuite des marches, nous ne sommes pas les premiers, déjà de nombreux chinois descendent. La vue est magnifique sur la ville, vieille et nouvelle. En haut nous estimons que nous sommes proche, des centaines de drapeaux à prières flottent au vent, plus nous montons plus ils sont accrochés serrés, il y en a partout impressionnant et beau à la fois. Des milliers de drapeaux jaunes, bleus, blancs et rouges garnissent le haut de la colline tout autour du temple, chaque couleur ayant une signification, une couleur représente la terre, une autre le ciel etc.

01 Shangri-la le temple des poules blanches

02 Shangri-la le temple des poules blanches

04 Shangri-la le temple des poules blanches05 Shangri-la le temple des poules blanches

Quelques poules de toutes les couleurs picorent aux alentours du batiment, à l'intérieur un moine avec un grand sac plastique transparent, genre poubelle 50 litres fait le tour des divinités et collectent les offrandes, il est déjà aux trois quarts plein uniquement de billets, les fruits et autres différents objets sont laissés sur place. Nous faisons le tour du temple par la gauche pour respecter la tradition, faisant tourner les moulins à prière.

03 Shangri-la le temple des poules blanches

06 Shangri-la le temple des poules blanches

07 Shangri-la le temple des poules blanches

Nous retournons dans la nouvelle ville, pour acheter des fruits pour ce soir. Nous avons 15 heures de bus couchette à partir de 16h pour retourner à Kunming. Nous passons par le marché, faisons nos achats, bananes et mandarines comme celles de Corse avec les feuilles. Nous visitons aussi le stand de viande de yacks et de porcs, passons devant les marchands de fromages de chèvres, etc.

09 Shangri la ville nouvelle

09 Shangri la ville nouvelle-2

10 Shangri la ville nouvelle

11 Shangri la ville nouvelle

12 Shangri la ville nouvelle

13 Shangri la ville nouvelle

14 Shangri la ville nouvelle

Nous allons aussi aux toilettes publiques celles qui n'ont pas de portes et où il faut se tourner en biais de façon à avoir un pied de chaque côté de la rigole, et mettre le papier dans le seau. On trouve ces toilettes publiques partout.

08 Shangri la ville nouvelle

A la bus station, nous trouvons notre bus sans difficulté, les couchettes sont sur 2 étages, 3 couchettes en largeur séparé par 2 allées, nous avons les couchettes 21 et 23 en bas et à côté et surprise il n'y a pas de 21. Nous passons direct dans les couchettes du bas de 13, 15, 17, 19, 23, 25, pas de 21. Nous demandons au chauffeur qui nous indique que la 21 serait entre la 36 et la 40 dans le fond du bus en haut. Au fond du bus les 5 couchettes sont côte à côte, en bas comme en haut. Par geste nous expliquons au chauffeur que nous voulons les couchettes l'une à côté de l'autre la 19 et la 23. Il nous remontre la couchette au fond en haut pas numérotée. On discute avec Sylvie, nous reprenons nos sacs et nous faisons voir au chauffeur que nous descendons. Nous avons décidé de prendre un bus classique vers Lijiang au lieu de Kunming et de dormir à Lijiang. Le chauffeur nous regarde ébahi, surpris que nous ne voulions plus partir, il va parlementer avec d'autres passagers et nous dit que c'est OK nous avons les couchettes l'une à côté de l'autre et en bas.

Nous nous installons pour 15 heures de voyage. La couchette est étroite 60 cm et pas haute, pas de place pour mettre les sacs, on ne peut pas allonger les jambes entiérement. Au bout d'une heure en essayant de me retourner, je sens une contracture sur l'intérieur de la cuisse gauche. Il est 18h, nous arrivons à 7h demain. Aprés quelques étirements dans le couloir étroit ou je ne tiens pas de face mais en travers ça va, je me recouche, le muscle se détend.. A l'arrière dans le dortoir pour 5, une jeune fille est malade et rend toute ses tripes, elle pleure et gémit sans arrêt, ses parents vont voir le chauffeur pour un arrêt. Il s'arrête un quart d'heure aprés dans le premier village, elle s'est dégueulée dessus et elle est livide.

Quand elle remonte, cela va mieux mais pas fort, elle prend la place de sa mère dans une couchette, elle peut ouvrir le carreau et respirer de l'air frais. Vive les transports en commun dans les routes de montagne par 3000 mètres d'altitude, ça monte, ça descend, ça secoue, ça tourne sans arrêt, une vraie machine à laver. Contrairement à nos attente et un début mouvementé, la soirée et la nuit se passent assez bien, nous dormons et le matin nous ne sommes même pas cassés.

Arrivé à Kunming à 7h le bus s'arrête n'importe où, sur le bord d'une rue, tout le monde descend, nous aussi, dans le coffre il ne reste plus que nos sacs. Tous les minibus veulent nous emmener en ville, vers notre hôtel, ils nous demandent 50 yuans pour 2, nous marchandons à 30, ils refusent, nous nous asseyons sur le bord du trottoir, un chauffeur revient nous voir avec 2 billets de vingt à la main. On est d'accord, on monte dans le minibus et on attend d'autres clients, au bout de 15 minutes nous sommes 6. Il décide de partir et nous amène à l'hôtel aprés nous avoir demandé la carte de l'hôtel en chinois que nous avons bien sur, au dos il y a un plan avec l'emplacement de celui-ci.

15 Kunming

Nous sommes de retour dans la grande ville, les voitures, les scooters électriques, les motos, la foule, les grands immeubles, la foule, les embouteillages, le bruit, les travaux partout, ils construisent le métro avec la première mise en service fin 2012. C'est fini, les vieilles villes et petits villages de montagnes à la porte du Tibet, nous revenons dans la Chine moderne.

A l'hôtel nous pouvons avoir la chambre de suite, elle n'est pas faite, mais nous pouvons laisser nos sacs à l'intérieur. Nous partons à la gare de bus du sud, chercher nos billets pour repartir à Jianshui dimanche matin. A l'hôtel nous ne comprenons rien aux explications pour aller à la gare routière sud. Nous allons faire du change à la china bank, on en profite pour demander comment aller à la gare des bus, la dame parle anglais. Aprés plusieurs coups de fil, elle nous écrit sur un papier, bus 54 jusqu'à l'hôpital Yan An, ensuite il faut changer et prendre le 103 jusqu'au terminus. En suivant ses conseils nous arrivons sans encombres, prenons nos billets dans la foulée, et revenons en bus.



Voir les commentaires

Baishuta

Publié le

Le garçon de la Guesthouse est allé nous chercher à vélo des billets pour Baishuta à 108 km et 3h de transport. Nous nous rendons de bon matin 8h à la bus station par le bus de ville numéro 1.

A 9h10, nous prenons un bus de campagne, personnes, animaux, ameublement et matériaux de construction à l'intérieur et sur le toit. A la gare au moment de monter dans le bus, nous retrouvons 2 américains qui visitaient la lamaserie en même temps que nous hier. Question rituel, Where are you going? Baishuta, nous aussi and after? Nous on reviens à Shangri-la et les américains continuent en passant par les gorges du tigre, vers Lijiang. Ces présentation faites, nous nous installons rapidement sur les sièges libres, car ceux à l'arrière sont occupés par des petits buffets de bois.

Nous partons, le bus fait le ramassage jusqu'à ce qu'il soit plein jusqu'à la gueule. Nous nous arrêtons sur le bord de la route, le conducteur descend et remplit un reservoir d'eau sous le camion, surement le radiateur, derrière le chauffeur trône un grand réservoir, surement un réservoir d'eau supplémentaire.

Nous voilà partis et attaquons la vallée en montant doucement. De chaque cotê d'immenses maisons à un étage, les façade sont en bois sculptées, devant une grande cour carrée, entourée d'un mur de briques en terre séche. Ces fermes sont magnifiques, le devant est décoré avec des motifs peints de couleurs vives. L'étage posséde un balcon sans rembarde, et les fenétres et les murs sont également peints et sculptés. Ces maisons sont immenses, de nombreuses constructions sont en cours, sur le même modèle, sur la facade deux immenses troncs d'arbre, entre 80 cm et 1 mètre de diamètre servent de structure. Toutes avec la même beauté.

Baishuta-12

Baishuta-13

Puis nous attaquons la montagne, la route est sinueuse, mais somptueuse, les maisons deviennent plus modestes, toujours en bois mais genre cabane aménagée. Nous apercevons au loin des massifs enneigés, ils sont à plus de 6000 mètres. La route étroite serpente entre les arbres et les rivières. De temps en temps nous faisons un arrêt pour déposer une lettre, plus loin un colis. Puis à la sortie d'un village, nous livrons deux passagers, 6 armoires et 4 paniers, plus différentes frises de bois en barres de 3 mètres.

Baishuta-1

Baishuta-10

Baishuta-11

Baishuta-2

Aprés une nouvelle montée, le chauffeur s'arrête, il a l'air inquiet, la pression d'eau à l'air de baisser, il fait tourner le moteur à l'arrêt un peu plus fort, la pression remonte, nous voilà repartis jusqu'au prochain point d'eau, un tuyau sur un robinet sur le bord de route, il a l'air d'être fait pour ça. Le chauffeur rempli à nouveau le réservoir et nous repartons jusqu'à notre point de destination. Trois heures 30 de routes, de montées et de descentes abruptes dans un paysage sompteux. Rien que cela et l'ambiance du car valait le déplacement.

En descendant du bus nous nous renseignons pour le retour, le prochain bus est à 14H30, nous avons donc deux heures pour la visite du site. Le bus s'est arrété juste en face de l'entrée. Pour rejoindre les terrasses, nous montons par un escalier de bois genre traverse SNCF. L'escalier est pourri, voir dangereux, il manque des morceaux et ceux restants sont à bascule. Nous longeons l'escalier sur le côté.

Baishuta-3

Baishuta-4

Baishuta-5

Baishuta-6

Baishuta-7

Les premières terrasses sont trés blanches avec une eau bleu-turquoise, les dernières sont plus grises avec une eau plutôt vert-émeraude. Nous effectuons la visite en 1h30, le site est trés joli, petit et bien regroupé, donc une fois montés pas de grand déplacement à effectuer.

Nous redescendons attendre le bus, nous retrouvons les américains qui nous disent qu'ils rentrent avec nous car il n'y a pas de bus qui relie Baisuta à Lijiang aujourd'hui. Ils retournent donc à Shangri-la et ils essaieront ensuite de partir de suite pour Lijiang.

Baishuta-8

Baishuta-9

Le retour est aussi somptueux que l'aller. A Shangri-la aprés cette journée bien remplie, nous allons à la place de la vieille ville pour assister à la dance journalière traditionnelle.

Shangri-la le soir la dance

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 30 > >>