Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Village de neige

Publié le par Sylvie et Gérard

C’est samedi, Nachida ne travaille pas. Nous nous levons tous ensemble et discutons un bon moment en déjeunant.

Nous avons rendez-vous avec Nazila et Samir au « Bagel Etc » pour un brunch. Nous y sommes avant midi, mais il y a déjà « la file ». Après quelques minutes d’attente nous nous attablons et choisissons notre repas « bagel ». Bien sympa, dans un cadre agréable.

Nous continuons l’après-midi en marchant dans le quartier d’Outremont. Il fait froid avec un petit soleil. Mais sur les trottoirs, c’est encore la gadoue.

Nous achetons des bagels, parce que nous avons trouvé ça bon et rentrons.

 

P1100356

 

P1100358

 

P1100371

 

P1110533

Daniel vient nous chercher, nous allons passer la fin du week end chez lui à Boucherville de l’autre côté du fleuve.

Dimanche matin, après un petit déj costaud nous revenons vers Montreal au Parc Jean Drapeau pour visiter le village des neiges. De très grands igloos de neige qui abritent des chambres d’hôtel : un lit de glace, un fauteuil de glace quelques décorations de glace tout cela à une température de glace…et un prix glacial. Autour il y a un bar, un restaurant et une chapelle, tout est en neige.

Il y a du vent, beaucoup de monde nous avons beaucoup de mal à garder notre équilibre  sur la glace. C’est un parc, on peut aussi s’y promener en traineau à chiens ou en calèche.
Le parc est en face de Montréal de l’autre côté du St Laurent qui charrie ses morceaux de glace.

 P1110538

 

P1100379

P1100387

 

P1100390

 

P1100403

 

P1100424

 

P1100446

 

P1100449
En rentrant à Boucherville nous nous arrêtons dans un autre petit parc,…Des pistes de luges pour les enfants, des chemins de randonnée et de ski de fond. Tout est sous la neige. Il fait moins de vent et il y a du soleil. Nous allons croiser un renard et 2 chevreuils puis entre les arbres au loin 5 ou 6 autres chevreuils.

 

P1100457

 

P1100489

 

P1100494

Voir les commentaires

Montreal sous la pluie

Publié le par Sylvie et Gérard

Petites vacances au Canada

 

L’enregistrement et le départ de Marseille se font sans problème.

Puis nous sommes pris en otage à Roissy (comme dirait le gouvernement) par Air France.

L’A380 n’est pas là, il a un incident technique. Il faut le remplacer, en sortir un autre des hangars et le préparer.t Il faut aussi changer l’équipage. D’abord 1heure, puis 2 et pour finir 3 heures de retard.

Nachida et Nazila nous attendent à l’aéroport. Il neige, nous allons chez Nachida et coucouche panier.

Nouveau jour, nouveau défi, ce matin Nachida est partie travailler

Il est 9h30. Nous allons jusqu’au métro, prendre des tickets, un plan du métro et un plan de Montréal. Il pleut, premier investissement nous achetons 2 parapluies avant d'être complétement trempés. Nous partons à la découverte du vieux Montréal. 6 heures de balade dans la neige fondue. Nous rentrons, il pleut toujours. Dans la soirée la neige retombe.

P1100301

 

P1100304

 

P1100306

 

P1100310

 

P1100312

 

P1100314

 

P1100319

 

P1100334

 

P1100340

 

P1100351

Voir les commentaires

Tokyo les derniers jours

Publié le par Sylvie et Gérard

Tokyo, le long des quais, Tokyo au temple, Tokyo à la mairie, Tokyo au marché aux poissons, Tokyo à Apple center, voici les occupations des derniers jours.

Les quais sont piétonniers du côté d’Asakusa, ils sont très bien entretenus et décorés par de grandes fresques représentant des estampes. Le parcours est de toute beauté, des SDF y ont installés leur cabane de planches et de toiles, mais cela reste très propre, la misère à la japonaise, sans un sou, sans logement mais propre et digne.

Tokyo - 12

Tokyo - 13

Tokyo - 14

Tokyo - 15

Tokyo - 16

Tokyo - 18

Tokyo - 17

La mairie est une réplique de Notre dame de Paris revue et corrigée par Kenzo.

Du haut du 45ème étage, la vue sur le quartier est grandiose.

Tokyo - 01

Tokyo - 02

Dans Ginza, il y a la queue pour rentrer dans l’Apple center,  obnubilé par l’enseigne, je ne remarque rien et rentre. Après ma visite, en sortant je vois la queue et mon erreur. Ils étaient bien alignés le long du mur et comme personne ne m’a fait de réflexion et que Sylvie était restée à l’extérieur je n’avais rien vu. Je ne recommencerai pas.

Tokyo - 11

Le marché aux poissons, animé, bruyant, il faut être sur le qui vive en permanence pour ne pas se faire renverser par les chariots motorisés. Nous voyons des poissons de toutes les tailles, de toutes les formes et aussi beaucoup de coquillages.

P1100737

Tokyo - 03

Tokyo - 04

Tokyo - 05

Tokyo - 06

Tokyo - 08

Tokyo - 07

Tokyo - 10

Tokyo - 09

Le temple ressemble toujours à un temple, ici pas de surprise. Le monde est toujours présent, les marchands du temple aussi. Nous voyons en un jour plus de touristes étrangers que pendant toutes nos vacances.

Tokyo - 19

Voilà c’est fini nous rentrons à Marseille demain matin.

Voir les commentaires

De retour à Tokyo

Publié le par Sylvie et Gérard

Nous sommes en 7ème semaine, cela sent la fin après un tour de shinkansen nous sommes de retour à Tokyo, et jeudi à 19h25 nous serons à Marignane, snifff…..

Le temps est couvert, nous apercevons depuis le train pendant quelques secondes le haut du Fuji, puis les nuages le recouvrent.

Pour occuper la fin d’après midi, nous nous offrons une croisière sur le fleuve jusqu’au port, sur un bateau mouche.

Tokyo - 1

 

Tokyo - 2

 

Tokyo - 3

 

Tokyo - 4

 

Tokyo - 5

 

Tokyo - 6

Voir les commentaires

Kurashiki, Okayama, Naoshima ou les musées

Publié le par Sylvie et Gérard

Citrouille.jpg

Avant de quitter Kurashiki, nous visitons le musée Ohara. Ohara Mogasaburô, un riche industriel projette de créer un musée avec des œuvres européennes et japonaises (ce qui ne se faisait pas à l’époque !). Il mandate un peintre local, Kojima Torajirô pour acquérir des œuvres en Europe. Celui-ci va rencontrer Claude Monet et sera accueilli par  d’autres peintres contemporains. Il mourra en 1929, le musée sera ouvert l’année suivante. Le fils d’Ohara continuera l’œuvre de son père.

On y trouve parmi les peintres français, Picasso, Paul Gauguin, Modigliani, Chagall, Cezanne, Matisse, Van Gogh…bien sur une Nymphéa de Monet…et une peinture du Vieux Port d’Albert Marquet. Un pan de mur est réservé à l’Annonciation du Greco.

web exh works 026web exh works 019

 

Monet et Pissaro

web exh works 003web exh works 007


Le Greco et Gauguin

Il y a bien évidemment les peintres japonais, Kishida Ryusei, Koide Narashige…Kojima Torajiro a une annexe pour ses peintures et ses poteries rapportées principalement d’Iran.

Après quelques minutes de train express, nous arrivons à Okayama. Les valises déposées à l’hôtel nous partons vers le jardin Kôraku-en. Très différent des autres, il y a une plantation de thé, des rizières. A part cela encore des mariages, kimono blanc ou rouge pour la mariée. Il y a aussi une exposition de chrysanthème. Et aussi le concours du kimono d’or. Nous verrons d’ailleurs 2 mannequins poser. De l’autre côté de la rivière le château.

P1050260

 

P1100478

 

P1050294

 

P1100497

Nous voici sur l’île de Naoshima dans la mer intérieure. Cette ile industrielle a été transformé en un lieu d’exposition musée d’art contemporain. Le ferry s’arrête au Port de Miyanoura. De là il faut prendre le bus local jusqu’à l’entrée de la Benesse House. A l’intérieur de la propriété une navette tourne sur les 3 sites. Il y a le Chichù Art Museum construit par Tadeo Ando. Après avoir payé les tickets d’entrée, on monte un chemin particulièrement fleuri avec arbres, petite mare avec roseaux et nénuphars : qui en réalité reproduit le jardin Giverny de Claude Monet. Nous voici devant un mur en bêton, juste un trou pour rentrer au milieu du bêton dans la colline. Là le comité d’accueil, on enlève les chaussures et en petites pantoufles nous sommes escortés jusqu’à la 1er salle : une vaste pièce blanche avec de petits carrés de marbre blanc de 1,5 cm ( environ 700 000 au total). Sur chaque pan de mur une peinture des Nénuphars de Claude Monet (dont une double) avec lumière du jour indirecte par le plafond.

En suivant un couloir toujours en bêton, la 2e salle d’exposition. On n’y rentre que par 8.

Alignés le long du mur, on s’avance en montant des marches vers un écran bleu qui est en réalité une grande pièce carrée (James Turell).

Pour la 3e salle d’exposition, en plus, consigne de silence. On entre dans une immense salle, devant nous des marches et à mi chemin une grosse boule de marbre noir. La lumière du jour descend d’une lucarne rectangulaire du plafond. C’est l’œuvre de Walter de Maria.

Boule

Le musée est un labyrinthe, le fléchage se voit à peine et on tourne vite en rond, on monte on descend, on sort dans la cour mais ce n’est pas la sortie. Clautro s’abstenir, c’est limite crise d’angoisse…

Entreecouloir

P1100519

 

P1100523

 

P1100524

Une fois la sortie trouvée, quelques minutes pour déstresser dans le jardin fleuri avant de s’attaquer au bêton du Lee Ufan Museum, toujours œuvre d’Ando Tadao. Cette fois on pénètre dans le musée par une allée de petits cailloux, une grande colonne, une plaque métallique nous accueille. 

 P1100530

 

P1100526

On continue par des corridors en bêton, ensuite une cour de petits cailloux avec un gros rocher un carré de métal corné. A l’intérieur des tableaux de Lee Ufan, le thème l’espace.

lee ufan1

Dans un petit réduit un rocher, son ombre s’éclaire et c’est un diaporama sur le Japon…En ressortant en plein soleil on comprend la décoration extérieure avec l’espace.

Maintenant la Benesse House, la 1er construction sur le site de Tadeo. L’entrée se fait par un mur de cailloux qui entre dans le bêton. Une grande pièce ronde avec un escalier tournant, au milieu un panneau lumineux avec 100 fois Live et Die de Bruce Nauman. Dans d’autres pièces un tableau d’Andy Warhol, des ronds de pierre ou de bois flottés de Richard Long. Il y a aussi un mur avec une centaine de drapeaux en sciure colorée relié par des tubes, à l’intérieur des fourmis ont creusé des galeries, œuvre de Yukinori Yanagi. D’autres œuvres…mais à l’inverse des 2 autres musées, il y a d’immenses baies vitrées avec vue sur la mer.

Nous repartons vers le village, on n’oubliant pas de photographier la célèbre citrouille jaune et noire de Yayoi Kusama et d’autres œuvres sur le bord de mer.

P1100551

 

P1050332

 

P1050307

 

P1050325

 

P1100532

 

P1100544

 

P1100542

 

P1100546

Mais ce n’est pas fini, il y a encore Art House Project. Beaucoup de maisons de l’île étaient abandonnées ou en ruine. Le projet consistait à laisser la maison à un artiste. Il y a 6 maisons transformées. Les 6 se visitent et sont à découvrir dans le village. Cela ressemble un peu à la course au trésor. Les touristes avec la carte à la main tournent à travers le village.
La première, la maison reconstruite classique avec des panneaux en papier japon et des fleurs sur les tatamis, c’est la moins originale (Gohaisho).

Ensuite Haisha, une maison de bois, torchis et tôle rouillée avec la statue de la liberté sur les 2 étages. A côté une pièce toute peinte en noire et un sol en verre sur des vieilles photos.
Ishibashi est une jolie maison de bois style samouraï. Un peintre reprend tous les panneaux de bois avec de la peinture noire, le tout représentant des rochers et des forêts. Les arbres sont très très fins et le tout est assez sombre avec des effets de moirage. Il y a encore des mois de travail pour tout peindre le peintre était là en plein exercice.
Kadoya, petite maison en bois, les tatamis sont remplacés par une piscine où brillent des compteurs défilants lumineux de différentes couleurs.
Mimamidera, œuvre de James Turell et Tadao Ando. On rentre par 8 dans un labyrinthe tout noir en suivant le mur avec la main. On s’assoie et on attend une dizaine de minutes pour que les yeux s’habituent à l’obscurité. On peut ensuite se lever et faire le tour de la pièce.

Go’o shrine est un ancien petit temple au sommet d’une colline. L’escalier pour y monter est de verre. Devant un parterre de petits cailloux blancs. Sous le temple par un couloir de 50 cm de large on arrive au pied de l’escalier de verre qui prend naissance dans de l’eau 4 mètres plus bas.

P1050337

 

P1050355

 

P1050357

Dans tous les sites, il est interdit de prendre des photos sauf pour le temple, les photos de l'intérieur ont été prises sur internet.

Il est maintenant temps de reprendre le bus vers le port pour ne pas rater le ferry qui nous ramènera.

P1100506

P1100508

Aujourd’hui, journée repos : pas de train, pas de ferry au programme. Une grasse matinée puis une ballade à pied vers le jardin Kôraku en. Encore de jolis kimonos en ballade accompagnés de leur photographe. Un petit matcha avec son gâteau devant les champs de thé. Il commence à tomber quelques gouttes, nous serons à l’hôtel quand l’orage éclatera.

P1100610

P1050380

Demain, c’est le retour vers Tokyo.

Voir les commentaires

Bitshu Takahashi

Publié le par Sylvie et Gérard

A 50km de Kurashiki se trouve la petite ville de Bitchu Takahashi avec son château Matsuyamajo en haut de la montagne. Il y a un chemin de randonnée qui monte dans la forêt. Nous le trouvons et montons pendant une heure jusqu’aux marches du château. Nous n’avons pas vu des singes comme signalé dans le guide mais notre route a croisé celle de 2 longs serpents. Le château est petit mais le site en fait son charme. Nous redescendons par le même chemin. Sur la route de la gare, il y a une rue des samourais (encore une). Deux maisons se visitent. Une en particulier est interessante, elle n’est pas présentée comme un musée mais comme une vieille maison avec ses vieux tatamis usés, ses meubles…et ses personnages en cire.

Bitchu Takahashi - 1

 

Bitchu Takahashi - 2

 

Bitchu Takahashi - 3

 

De retour à Kurashiki, nous refaisons le tour de la vieille ville et trainons sous le soleil le long du canal.

 

Kurashiki - 1

 

Kurashiki - 2

 

Kurashiki - 3

 

Kurashiki - 4

 

Kurashiki - 5

Voir les commentaires

Hiroshima, Kurashiki, Adachi, Matsue

Publié le par Sylvie et Gérard

Un tour de tram en ville, et nous voilà au dôme de la Bombe, un ancien bâtiment construit par un architecte Tchèque n’ayant pas été complétement détruit par la première bombe atomique lancé par les américains sur Hiroshima et visant les populations civiles du japon. Nous faisons le tour du parc dédié à la paix dans le monde, sonnons la cloche pour la paix et regardons la statue en mémoire de la petite fille aux grues (Sasaki Sadako), morte de la leucémie 9 ans après avoir été exposé aux radiations à l’âge de deux ans. Elle pensait faire mille grues en origami, et guérir à la fin de son œuvre, elle n’eut pas le temps de toutes les réaliser. En sa mémoire ses camarades finirent les mille grues. Sur notre lancée, nous faisons le tour du château en longeant les douves puis partons pour Kurashiki.

Hiroshima - 1

 

Hiroshima - 2

 

Hiroshima - 3

 

Hiroshima

La gare shinkansen (TGV) se trouve à plus de trente kilomètres du centre ville. Nous prenons donc un train local (20 mn) pour nous amener jusqu’à la gare ou se trouve l’APA hôtel. Sur le parvis de la gare nous regardons autour de nous, un homme s’approche et nous demande ce que nous cherchons. Il nous accompagne gentiment jusqu’à la réception de l’hôtel située au 9ème étage d’un immeuble. Toutes les indications sont en japonais, sans doublage en anglais, même APA n’est pas inscrit. Nous avions repéré l’immeuble car il a la structure de la chaine des hôtels APA, tout en briques, mais nous aurions eu du mal à repérer la réception sans l’aide de ce monsieur. Avec la carte fournie par l’Information center nous partons vers la vieille ville et ses canaux bordés d’arbres.

 

Kurashiki - 1

 

Kurashiki - 3

 

Kurashiki - 2

 

Les barques avec leurs bateliers costumés transportent les touristes coiffés de chapeaux pointus en paille de riz. Le ciel est couvert, le tout est un peu sombre. Beaucoup de magasins dans ce quartier très touristique, mais à 17h tout ferme. Nous nous retrouvons dans des rues désertes. Nous repartons vers la gare, là aussi tout est fermé. Par contre les restaurants ouvrent à partir de 17h. Nous rentrons tôt à l’hôtel…

Au programme de ce jour, la traversée du Japon dans sa largeur pour aller jusqu’à Matsue et à côté le musée d’Art d’Adachi. Ce musée privé (feu Adachi Zenko) est consacré à la peinture japonaise contemporaine (dont Yokoyama Taikan). Les toiles sont exposées selon leur thème et leur couleur pour aller se coordonner avec la saison, donc en ce moment l’automne. Il y a dans une annexe également une exposition de poterie. Le bâtiment ouvre sur de grandes baies vitrées sur les jardins. Ceux ci-sont régulièrement déclarés les plus beaux du Japon, jardin des mousses, jardin paysage sec, jardin gravier blanc et pins…C’est magnifique !

Adachi - 1

 

Adachi - 2

 

Adachi - 3

 

Adachi - 4

 

Adachi - 5

 

Adachi - 6

 

Adachi - 7

 

Adachi - 8

 

Nous reprenons ensuite le train pour continuer sur Matsue. Il y a là un très beau château et une rue des samourais. Une des maisons est celle de Lafcadio Hearn connu au Japon sous le nom de Koizumi Yakumo, un écrivain classique du 19e. Nous ne connaissions pas. Une maison voisine est un musée qui lui est consacré. Il y a aussi le musée Tanabe, musée privé consacré à la cérémonie du thé avec bien évidemment des bols, des boites à matcha, des cuillères…des pièces anciennes et uniques. Et il y a aussi une maison pour un samourai….

Matsue - 1

 

Matsue - 2

Un peu plus haut, la maison de thé Meinei-an, une des plus célèbre du japon. A côté une autre maison de thé en fonction où à genou nous avons bu notre bol de matcha, avec toute la cérémonie s’y rattachant.

Voir les commentaires

Miyajima

Publié le par Sylvie et Gérard

Le soleil est revenu. C’est dimanche, nous allons au temple. Nous prenons le train pour Miyajima. Arrivés à la gare, nous suivons la foule jusqu’au ferry. Il y a une vingtaine de minutes de trajet et nous voici arrivés sur l’île. Juste avant de débarquer nous avons aperçu le torii rouge flottant sur l’eau. C’est surtout pour le prendre en photo que nous sommes là. Donc nous partons vers le grand sanctuaire Itsukushima tout vermillon. C’est marée haute, tout le sanctuaire est entouré par les eaux.

P1040978

 

P1040971

 

P1040996

 

P1100181

 

P1100191

A l’intérieur un mariage de nouveau. Nous regardons un peu la cérémonie, puis nous voyons les prêtres sortir les tapis. Les musiciens s’installent en tailleur, le Bugabu met son masque et danse devant les mariés et les invités.

P1050055

 

P1050062

 

P1050067

 

P1050083

 

P1050111

 

P1100163

 

P1100232

Après une centaine de photos du torii, nous nous promenons un peu dans les environs. Nous prenons le téléphérique jusqu’au sommet de l’ile, le mont Misen s’élève à 535m.

Nous hésitons à descendre à pied, nous sommes en sandales et nous n’avons aucune idée de l’état des chemins. Après une petite descente, nous remontons pour prendre le téléphérique.

P1100239

 

P1100255

Nous nous promenons un peu dans la forêt entre le temple Daishoin et le Senjokaku et la pagode sur le retour.

On n’oublie pas de manger un momiju manju (gateau en feuille d’érable farci au haricot rouge) accompagné d’un thé vert.

P1100277

Il y a aussi les dégustations d’huitres grillées qui ont beaucoup de succès. Nous n’avons pas fait la queue pour manger les 2 huitres à 400 Yens mais cela nous a donné envie.

Le retour est encore plus facile, il y a un ferry toutes les 5 minutes.

De retour à Hiroshima nous mangeons dans la gare : un plateau avec des huitres (crue, grillée, en tampura, en salade et à la sauce pimentée).

P1100278

Voir les commentaires

Aso, Hiroshima, Iwakuni, Hagi

Publié le par Sylvie et Gérard

Aujourd’hui, nous allons à Kurokawa Onsen, petite ville à 20km de Aso. Il faut sortir de la caldeira puis monter dans la montagne. La ville se trouve au milieu des arbres et se compose d’hôtels avec onsen et de boutiques. L’office de tourisme propose un pass pour 1200 Yens pour se baigner dans 3 Onsens. Sur les conseils de notre logeur à Aso nous commençons par le ryokan Yamamizuki . Il se trouve en dehors de la ville mais une navette nous y dépose gratuitement. Il est midi nous sommes seuls dans les bains. Côté homme ou côté femme les bains intérieurs s’ouvrent vers la rivière ou la cascade et les bains extérieurs sont sur le bord de la rivière. L’eau y est très chaude comme d’habitude. Après avoir cuit un moment, nous nous retrouvons devant l’entrée une heure après pour boire un thé. En attendant le retour de la navette nous faisons quelques photos des champs aux alentours.

P1040777

 

P1090913

 

P1040785

 

P1090931

 

P1090970

 

P1090985

De retour dans le centre nous nous promenons dans les petites rues. Il commence à y avoir du monde. Parfois même il y a une file d’attente pour rentrer dans le onsen. Nous n’avons plus très envie de recommencer le cérémoniel du bain : se doucher, se savonner, entrer dans les bains, s’ébouillanter avec une odeur de soufre, puis re douche…Surtout que maintenant il y a du monde donc pas possible d’abréger….On continue à se promener puis on repart vers l’arrêt de bus pour rentrer à Aso. Gérard n’a toujours pas baissé en température, 2h après le bain….

Nous quittons l’île de Kyûshu pour Honshu après un agréable séjour dans le Aso Base packpakers où nous avions reçu un accueil très sympatique.

Notre étape est Hiroshima. Nous y arrivons à midi, notre hôtel est tout près de la gare. Nous y entrons, personne, nous sonnons et quelques minutes après arrive le gérant tout étonné de trouver quelqu’un. De la main, il nous indique 4, nous lui répondons 2 en montrant nos sacs. Nous nous sommes compris… (le check in dans les hôtels se fait souvent entre 13h et 16h mais on peut y laisser les sacs en consigne).

Nous repartons vers la gare et prenons des réservations pour le 1er Shinkansen qui s’arrête à Shin Iwakuni à 18 mn de Hiroshima. Il pleut maintenant à verse.

Nous attendons le bus qui va nous amener de l’autre côté de la ville où se trouve un joli pont à 5 arches, le Kintai kyo en pierre et en bois de 193m de long. Avec ce temps nous pensions être seuls, pas du tout, il y a les bus des tours organisés, donc pas mal de monde à se promener sous la pluie. Dans la rivière, marée basse, il y a des pécheurs.

P1090999

 

P1040896

 

P1100014

 

P1100040

La traversée du pont, piéton, est payante. De l’autre côté se trouve des maisons de samouraïs, un parc puis le téléphérique qui monte en haut de la colline où se trouve le château. Celui-ci d’ailleurs fait de brèves apparitions entre les nuages. Nous nous contentons du parc et trempés nous reprenons la direction d’Hiroshima.

La météo prévoit encore une journée de pluie. Nous décidons de partir à Hagi, de l’autre côté de l’île. Nous avons du chemin à faire : 50 mn de shinkansen jusqu’à Shin Yamaguchi puis 90 mn par bus JR jusqu’à Hagi. Il faut traverser le pays dans sa largeur.

Hagi est une petite ville très intéressante à visiter et en plus il n’y pleuvait pas. Nous visitons le musée d’Art Uragami où se trouve des expositions de ukiyo-e dont un exemplaire original de la Grande Vague de Hokusai. Elle fait partie de la série des 36 estampes sur le mont Fuji de 1831 à 1834. L’exposition comportait 150 estampes, toutes très jolies.

P1100063

 

P1100068

 

P1100071

 

P1100077

 

P1100093

Derrière le musée se trouve la vieille ville avec le quartier des samouraïs de Horiuchi.
Certaines maisons se visitent, la résidence Kubota, celle d’un riche commerçant. En face la maison Kikuya, immense, magnifique avec un très beau jardin.

P1100121

 

P1100124

 

P1100099

 

P1100129

 

P1100134

 

P1100142

 

P1100143

 

P1100148

Et partout il y a les boutiques de potiers. Hagi est connu pour son style Hagi-yagi. Il y a 2 sortes de poteries et 2 sortes de prix. Nous reconnaissons facilement les bols pour la cérémonie du thé. On ne les trouve toujours pas joli, mais ils sont « originaux », comme fait de manière rustique. On ne se trompe pas sur les prix, certains dépassent les 10 000 euros. Nous sommes de retour à Hiroshima vers 20h. Il n’y a pas beaucoup d’animations dans les rues qui sont encore mouillées.

Voir les commentaires

Kumamoto Aso

Publié le par Sylvie et Gérard

Nous  arrivons à Kumamoto en fin de matinée. Nous déposons nos sacs au Chisun puis partons visiter le château. Il y a pas mal de monde. Dans les jardins des mamies font un show, chansons, musique ou danses.

Il y a des écoliers partout en cours de dessin.

A côté un temple avec des couples de mariés, cette fois la mariée est en kimono rouge.
Nous les suivons, arrivés à la voiture, la mariée enlève sa perruque et son joli kimono. Et bien, plus terrible du tout la mariée !

P1040605

 

P1040606

 

P1090803

 

P1040618

 

P1040641

 

P1090815

Ensuite nous merdons, nous n’arriverons jamais aux jardins Suizen-ji. Nous sommes fatigués nous rentrons à l’hôtel.

Il faut se lever tôt, le train pour Aso est à 8h35 et nous avons 5 stations de tramway avant d’y arriver.
A Aso, il fait très beau. Nous déposons nos sacs à l’Aso Base Backpackers et nous allons prendre le bus pour le volcan. 40mn de bus pour arriver au téléphérique, sauf que celui ci ne fonctionne pas. Il y a des navettes de remplacement.
Nous arrivons au dessus du cratère, c’est magnifique la couleur émeraude du lac et la fumée qui s’en échappe.

P1090841

 

P1090846

 

P1090866

Nous longeons les balustrades en haut du cratère. Nous aimerions monter au sommet du Naka dake. Nous commençons la randonnée, puis voilà une intersection. Les panneaux sont en japonais et avec les cartes que nous avons, il y a le doute. Un couple est devant nous, nous les suivons. Le chemin est en descente, cela nous étonne un peu et nous préférons rebrousser chemin. C’est ce que feront également les 2 autres personnes qui sont également des touristes européens.

P1040695

 

P1040710

 

P1040714

 

P1040668

Nous nous asseyons sur des rochers. Les hauts parleurs hurlent, toutes les voitures et les bus redescendent. Il ne reste plus que les touristes « européens » en haut de la montagne ! La fumée du cratère est passée de blanche à grise foncée. Ca doit craindre. Nous redescendons vers la station du téléphérique. Un japonais descend de la voiture qui bloquait la route et nous fait signe de descendre, pas la peine de parler, on n’a vite compris.

Plus de navette pour redescendre, donc nous y allons tranquillement à pied. Presque en bas on attend de nouveau les hauts parleurs. Les voitures montent et les bus redémarrent. Et bien on a fait demi-tour, et l’on remonte comme un couple d’Allemands pour de nouveau regarder le cratère.

P1040761

 

P1090885

A hauteur du musée des volcans, nous redescendons du bus pour une nouvelle promenade, des chevaux de traits attendent les touristes pour le tour d’un petit monticule entouré de deux lacs, nous escaladons le monticules puis faisons un mouvement d’approche vers un des lacs.

Il est l’heure de rentrer et de prendre notre chambre, nous logeons au Aso base backpackers. Il faut quitter les chaussures en rentrant, c’est tout neuf et très très propre.

Notre chambre est assez grande.

Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 > >>