Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #chine tag

Shilin dans la forêt de pierres

Publié le par Sylvie et Gérard

Départ matinal, nous prenons le taxi, il fait le tour du périphérique avant de prendre la direction de la gare routière, plein est, ensuite il oublie de me rendre la monnaie, c'est 2 yuans je laisse tomber. La course au total fait 35 yuans soit 4 euros, on ne va pas chipoter de si bon matin.

A la gare routière dans le hall des billets, un monsieur nous accoste et nous demande où nous allons, Shilin. Il nous montre un guichet avec plein de monde, nous prenons la queue, il me prend par le bras et me fait passer devant tout le monde, nous prenons les billets 27 yuans chacun, le bus part dans dix minutes, il est déjà sur le quai, nous embarquons. 

1h30 après nous arrivons sur site, le parking bus opérateur est plein, nous n'allons pas être seul. Pour 350 yuans nous percevons les 2 tickets d'entrée, mais pour prendre la navette il faut aussi un ticket que nous retournons chercher, 50 yuans de plus.

Nous prenons la queue pour les navettes, montons à notre tour et suivons la foule, dans un premier temps c'est facile. Il y a surtout des groupes, peu de touristes individuels.

Shilin la forêt de pierres - 01

Shilin la forêt de pierres - 02

Shilin la forêt de pierres - 03

Shilin la forêt de pierres - 04

Shilin la forêt de pierres - 05

Shilin la forêt de pierres - 06

Shilin la forêt de pierres - 07

Shilin la forêt de pierres - 08

Shilin la forêt de pierres - 09

Nous faisons d'abord le tour du site principale, les allées sont bondées, mais il suffit de prendre une allée secondaire et de suite, nous nous retrouvons seul. Nous nous faufilons entre les rochers, allons au hasard dans un entrelas de sentiers bien entretenus et pavés. Nous montons, descendons, nous cherchons les endroits remarquables indiqués sur les panneaux, l'éléphant, le rocher de plusieurs tonnes suspendu, la mare de l'épée, les oiseaux, etc.

Shilin la forêt de pierres - 10

Shilin la forêt de pierres - 11

Shilin la forêt de pierres - 12

Shilin la forêt de pierres - 13

Shilin la forêt de pierres - 14

Notre chinois pour lire les panneaux à quelques défaillances, mais nous visitons beaucoup de choses. Nous nous faisons un peu de cinéma en nous prenant pour Docteur Jones ou les Chevaliers de la table ronde. Sitôt que nous sommes sur les allées principales, c'est la foule garantie. Malgré tout, c'est trés joli, bien indiqué un peu trop en chinois, trés propre, pas de papiers ni de plastiques qui trainent. Le site est immense, il est classé par l'UNESCO.

Nous passons ensuite à un site secondaire et quand on en a marre, nous nous asseyons devant une estrade où des groupes folkloriques dansent, puis une jeune fille chante les airs locaux que l'on entend partout. Le parc ne comprend qu'une toute petite partie de la forêt de pierre, il y en a partout dans la campagne sur plusieurs kilomètres. La partie amménagée est déjà assez grande pour satisfaire notre curiosité.

Shilin la forêt de pierres - 15

Shilin la forêt de pierres - 16

Nous rejoignons le point de départ et nous rentrons à Kunming, de la gare routière de l'est nous prenons un bus local le K9 qui nous amène à côté de notre hôtel pour 4 yuans au croisement de Memning street et Beijing street.

 

Voir les commentaires

Temple des poules à Shangri-la et voyage vers Kunming

Publié le par Sylvie et Gérard

Nous demandons à la guesthouse comment monter au temple des poules blanches qui surplombe la vieille ville. Il nous dit d'aller sur la place de prendre au fond de tourner à gauche, et ensuite c'est simple, il faut monter.

Nous suivons ses conseils et c'est vrai ça monte, d'abord un sentier bien tracé, ensuite des marches, nous ne sommes pas les premiers, déjà de nombreux chinois descendent. La vue est magnifique sur la ville, vieille et nouvelle. En haut nous estimons que nous sommes proche, des centaines de drapeaux à prières flottent au vent, plus nous montons plus ils sont accrochés serrés, il y en a partout impressionnant et beau à la fois. Des milliers de drapeaux jaunes, bleus, blancs et rouges garnissent le haut de la colline tout autour du temple, chaque couleur ayant une signification, une couleur représente la terre, une autre le ciel etc.

01 Shangri-la le temple des poules blanches

02 Shangri-la le temple des poules blanches

04 Shangri-la le temple des poules blanches05 Shangri-la le temple des poules blanches

Quelques poules de toutes les couleurs picorent aux alentours du batiment, à l'intérieur un moine avec un grand sac plastique transparent, genre poubelle 50 litres fait le tour des divinités et collectent les offrandes, il est déjà aux trois quarts plein uniquement de billets, les fruits et autres différents objets sont laissés sur place. Nous faisons le tour du temple par la gauche pour respecter la tradition, faisant tourner les moulins à prière.

03 Shangri-la le temple des poules blanches

06 Shangri-la le temple des poules blanches

07 Shangri-la le temple des poules blanches

Nous retournons dans la nouvelle ville, pour acheter des fruits pour ce soir. Nous avons 15 heures de bus couchette à partir de 16h pour retourner à Kunming. Nous passons par le marché, faisons nos achats, bananes et mandarines comme celles de Corse avec les feuilles. Nous visitons aussi le stand de viande de yacks et de porcs, passons devant les marchands de fromages de chèvres, etc.

09 Shangri la ville nouvelle

09 Shangri la ville nouvelle-2

10 Shangri la ville nouvelle

11 Shangri la ville nouvelle

12 Shangri la ville nouvelle

13 Shangri la ville nouvelle

14 Shangri la ville nouvelle

Nous allons aussi aux toilettes publiques celles qui n'ont pas de portes et où il faut se tourner en biais de façon à avoir un pied de chaque côté de la rigole, et mettre le papier dans le seau. On trouve ces toilettes publiques partout.

08 Shangri la ville nouvelle

A la bus station, nous trouvons notre bus sans difficulté, les couchettes sont sur 2 étages, 3 couchettes en largeur séparé par 2 allées, nous avons les couchettes 21 et 23 en bas et à côté et surprise il n'y a pas de 21. Nous passons direct dans les couchettes du bas de 13, 15, 17, 19, 23, 25, pas de 21. Nous demandons au chauffeur qui nous indique que la 21 serait entre la 36 et la 40 dans le fond du bus en haut. Au fond du bus les 5 couchettes sont côte à côte, en bas comme en haut. Par geste nous expliquons au chauffeur que nous voulons les couchettes l'une à côté de l'autre la 19 et la 23. Il nous remontre la couchette au fond en haut pas numérotée. On discute avec Sylvie, nous reprenons nos sacs et nous faisons voir au chauffeur que nous descendons. Nous avons décidé de prendre un bus classique vers Lijiang au lieu de Kunming et de dormir à Lijiang. Le chauffeur nous regarde ébahi, surpris que nous ne voulions plus partir, il va parlementer avec d'autres passagers et nous dit que c'est OK nous avons les couchettes l'une à côté de l'autre et en bas.

Nous nous installons pour 15 heures de voyage. La couchette est étroite 60 cm et pas haute, pas de place pour mettre les sacs, on ne peut pas allonger les jambes entiérement. Au bout d'une heure en essayant de me retourner, je sens une contracture sur l'intérieur de la cuisse gauche. Il est 18h, nous arrivons à 7h demain. Aprés quelques étirements dans le couloir étroit ou je ne tiens pas de face mais en travers ça va, je me recouche, le muscle se détend.. A l'arrière dans le dortoir pour 5, une jeune fille est malade et rend toute ses tripes, elle pleure et gémit sans arrêt, ses parents vont voir le chauffeur pour un arrêt. Il s'arrête un quart d'heure aprés dans le premier village, elle s'est dégueulée dessus et elle est livide.

Quand elle remonte, cela va mieux mais pas fort, elle prend la place de sa mère dans une couchette, elle peut ouvrir le carreau et respirer de l'air frais. Vive les transports en commun dans les routes de montagne par 3000 mètres d'altitude, ça monte, ça descend, ça secoue, ça tourne sans arrêt, une vraie machine à laver. Contrairement à nos attente et un début mouvementé, la soirée et la nuit se passent assez bien, nous dormons et le matin nous ne sommes même pas cassés.

Arrivé à Kunming à 7h le bus s'arrête n'importe où, sur le bord d'une rue, tout le monde descend, nous aussi, dans le coffre il ne reste plus que nos sacs. Tous les minibus veulent nous emmener en ville, vers notre hôtel, ils nous demandent 50 yuans pour 2, nous marchandons à 30, ils refusent, nous nous asseyons sur le bord du trottoir, un chauffeur revient nous voir avec 2 billets de vingt à la main. On est d'accord, on monte dans le minibus et on attend d'autres clients, au bout de 15 minutes nous sommes 6. Il décide de partir et nous amène à l'hôtel aprés nous avoir demandé la carte de l'hôtel en chinois que nous avons bien sur, au dos il y a un plan avec l'emplacement de celui-ci.

15 Kunming

Nous sommes de retour dans la grande ville, les voitures, les scooters électriques, les motos, la foule, les grands immeubles, la foule, les embouteillages, le bruit, les travaux partout, ils construisent le métro avec la première mise en service fin 2012. C'est fini, les vieilles villes et petits villages de montagnes à la porte du Tibet, nous revenons dans la Chine moderne.

A l'hôtel nous pouvons avoir la chambre de suite, elle n'est pas faite, mais nous pouvons laisser nos sacs à l'intérieur. Nous partons à la gare de bus du sud, chercher nos billets pour repartir à Jianshui dimanche matin. A l'hôtel nous ne comprenons rien aux explications pour aller à la gare routière sud. Nous allons faire du change à la china bank, on en profite pour demander comment aller à la gare des bus, la dame parle anglais. Aprés plusieurs coups de fil, elle nous écrit sur un papier, bus 54 jusqu'à l'hôpital Yan An, ensuite il faut changer et prendre le 103 jusqu'au terminus. En suivant ses conseils nous arrivons sans encombres, prenons nos billets dans la foulée, et revenons en bus.



Voir les commentaires

Baishuta

Publié le

Le garçon de la Guesthouse est allé nous chercher à vélo des billets pour Baishuta à 108 km et 3h de transport. Nous nous rendons de bon matin 8h à la bus station par le bus de ville numéro 1.

A 9h10, nous prenons un bus de campagne, personnes, animaux, ameublement et matériaux de construction à l'intérieur et sur le toit. A la gare au moment de monter dans le bus, nous retrouvons 2 américains qui visitaient la lamaserie en même temps que nous hier. Question rituel, Where are you going? Baishuta, nous aussi and after? Nous on reviens à Shangri-la et les américains continuent en passant par les gorges du tigre, vers Lijiang. Ces présentation faites, nous nous installons rapidement sur les sièges libres, car ceux à l'arrière sont occupés par des petits buffets de bois.

Nous partons, le bus fait le ramassage jusqu'à ce qu'il soit plein jusqu'à la gueule. Nous nous arrêtons sur le bord de la route, le conducteur descend et remplit un reservoir d'eau sous le camion, surement le radiateur, derrière le chauffeur trône un grand réservoir, surement un réservoir d'eau supplémentaire.

Nous voilà partis et attaquons la vallée en montant doucement. De chaque cotê d'immenses maisons à un étage, les façade sont en bois sculptées, devant une grande cour carrée, entourée d'un mur de briques en terre séche. Ces fermes sont magnifiques, le devant est décoré avec des motifs peints de couleurs vives. L'étage posséde un balcon sans rembarde, et les fenétres et les murs sont également peints et sculptés. Ces maisons sont immenses, de nombreuses constructions sont en cours, sur le même modèle, sur la facade deux immenses troncs d'arbre, entre 80 cm et 1 mètre de diamètre servent de structure. Toutes avec la même beauté.

Baishuta-12

Baishuta-13

Puis nous attaquons la montagne, la route est sinueuse, mais somptueuse, les maisons deviennent plus modestes, toujours en bois mais genre cabane aménagée. Nous apercevons au loin des massifs enneigés, ils sont à plus de 6000 mètres. La route étroite serpente entre les arbres et les rivières. De temps en temps nous faisons un arrêt pour déposer une lettre, plus loin un colis. Puis à la sortie d'un village, nous livrons deux passagers, 6 armoires et 4 paniers, plus différentes frises de bois en barres de 3 mètres.

Baishuta-1

Baishuta-10

Baishuta-11

Baishuta-2

Aprés une nouvelle montée, le chauffeur s'arrête, il a l'air inquiet, la pression d'eau à l'air de baisser, il fait tourner le moteur à l'arrêt un peu plus fort, la pression remonte, nous voilà repartis jusqu'au prochain point d'eau, un tuyau sur un robinet sur le bord de route, il a l'air d'être fait pour ça. Le chauffeur rempli à nouveau le réservoir et nous repartons jusqu'à notre point de destination. Trois heures 30 de routes, de montées et de descentes abruptes dans un paysage sompteux. Rien que cela et l'ambiance du car valait le déplacement.

En descendant du bus nous nous renseignons pour le retour, le prochain bus est à 14H30, nous avons donc deux heures pour la visite du site. Le bus s'est arrété juste en face de l'entrée. Pour rejoindre les terrasses, nous montons par un escalier de bois genre traverse SNCF. L'escalier est pourri, voir dangereux, il manque des morceaux et ceux restants sont à bascule. Nous longeons l'escalier sur le côté.

Baishuta-3

Baishuta-4

Baishuta-5

Baishuta-6

Baishuta-7

Les premières terrasses sont trés blanches avec une eau bleu-turquoise, les dernières sont plus grises avec une eau plutôt vert-émeraude. Nous effectuons la visite en 1h30, le site est trés joli, petit et bien regroupé, donc une fois montés pas de grand déplacement à effectuer.

Nous redescendons attendre le bus, nous retrouvons les américains qui nous disent qu'ils rentrent avec nous car il n'y a pas de bus qui relie Baisuta à Lijiang aujourd'hui. Ils retournent donc à Shangri-la et ils essaieront ensuite de partir de suite pour Lijiang.

Baishuta-8

Baishuta-9

Le retour est aussi somptueux que l'aller. A Shangri-la aprés cette journée bien remplie, nous allons à la place de la vieille ville pour assister à la dance journalière traditionnelle.

Shangri-la le soir la dance

Voir les commentaires

La lamaserie

Publié le par Sylvie et Gérard

Au bout de la ville, la lamaserie surplombe celle ci. Nous prenons le bus local numéro 3 à 1 yuan (prix unique) pour 6 km, facile, le départ est en face de l’entrée de la vieille ville et l’arrivée c’est le terminus. Il nous dépose devant les magasins des lamas (bijoux, thés, souvenirs etc.) et le kiosque à billets. Nous payons 105 yuans par personne, mais dans ce prix est compris le tour de bus jaune de 20 yuans qui nous amène au pied du complexe, 3 kilomètres plus loin. Le bus 3 va aussi au pied du complexe, mais uniquement pour les locaux. C’est de l’arnaque ou du commerce des lamas toujours prêt à récolter vos dons.

Shangri-la chez les lamas-3

Shangri-la chez les lamas

Nous arrivons dans le village, faisons le tour du lac pour nous imprégner de l’ambiance du lieu et montons par un escalier abrupte jusqu’au temple. Les femmes font les travaux de rénovation de la chaussée et transportent les matériaux (briques, bois, sable, ciment) sur leur dos jusqu’au sommet des marches. Les hommes eux, conduisent le tracteur transportant les matériaux jusqu’en bas des marches.

Shangri-la chez les lamas-4

Shangri-la chez les lamas-5

Shangri-la chez les lamas-9

Nous arrivons à l’heure du rassemblement des moines dans le temple principal, ils font un bruit d’enfer avec les cymbales, les tambours, les cloches et les trompes. Entre chaque morceau, les moines à grandes toques jaunes ânonnent. Des centaines de moines sont assis en rangs serrés. La cérémonie presque terminée, certains moines se défilent en se baissant et quittent l’assemblée. Puis c’est la débandade, les plus jeunes et les plus vifs se précipitent vers la sortie en riant et chahutant, nous sortons avant de nous faire bousculer et attendons la fuite de tous les moines. La dissolution de l’assemblée est très rapide. Nous refaisons un tour de salle, vide de tous ses moines.

Shangri-la chez les lamas-6

Shangri-la chez les lamas-7

Shangri-la chez les lamas-8

Shangri-la chez les lamas-10

Pour rentrer jusqu’au guichet, nous ne prenons pas le car jaune, mais faisons un tour de campagne, pour prendre quelque photos de femmes dans les champs. Le retour en bus 3 se fait sans soucis.

Shangri-la chez les lamas-11

Shangri-la chez les lamas-12

Shangri-la chez les lamas-13

Shangri-la chez les lamas-14

Shangri-la chez les lamas-15

Shangri-la chez les lamas-2

Voir les commentaires

Lijiang et Shangri-la

Publié le par Sylvie et Gérard

Nous passons encore deux jours à Lijiang à déambuler dans la ville. En sortant de l'hôtel, China Telecom est en train de cabler la vieille ville en fibre optique. Nous allons visiter le musée qui présente la culture Naxi où nous découvrons l’écriture Dongba qui ressemble beaucoup aux hiéroglyphes égyptiens. En vitrine les manuscrits pictographiques sur le savoir des Naxis. A l'extérieur une série de tableaux entourent la cour intérieure.

01 la fibre optique à Lijiang

07 Lijiang le musée

09 Lijiang le musée

08 Lijiang le musée

Nous faisons aussi de nouvelles découvertes culinaires au Sakura farm, une série de gargotes où l’on peut choisir ses plats et les déguster sur des tables communes. La cuisine est très variée, une grande variété de brochettes, avec des viandes diverses, poissons, petites fritures, grillons, vers blancs, sauterelles, calamars, boulettes, soupes, pates frites, en soupe ou en sauce, gâteau en pate de riz, pieds de porc rotis etc… Il y en a pour tout les gouts.

Nous retraversons ensuite le marché.

02 Lijiang le marché

03 Lijiang le marché

05 Lijiang le marché

06 Lijiang le marché

Nous nous installons sur la place, à observer les touristes et les locaux, et les différentes danses permanentes où tous les amateurs peuvent participer. Nous découvrons que les chinois aiment beaucoup danser, jouer aux cartes, dominos ou mahjong.

10 Lijiang les coiffures

11 Lijiang les coiffures

12 Lijiang les coiffures

13 Lijiang les coiffures

Le soir nous passons dans la rue des bars à Karaoké et à groupes en live, la sono à fond, des jeunes racolent pour vous faire rentrer dans leur bar, nous ne faisons pas parti de leur cible, seuls les touristes chinois sont visés, nous ne sommes pas des clients potentiels. L’ambiance est d’enfer, ils tapent en rythme sur les tables et dans la rue règne une cacophonie incroyable, toutes les musiques se mélangent. Dans les rues nous trouvons aussi les soeurs de Passy en vitrine.

21 karaoke lijiang

14 Les soeurs de Passy

Nous partons de l’hôtel vers Shangri-la à 8h 30, nous avons 4 à 5 heures de bus. La route un peu tortueuse longe le Yang-tse-kiang, fleuve chinois prenant sa source dans l’Himalaya au Tibet. Il construise un autoroute, ce qui engendre quelques travaux sur la route. Arrivés à 3000 mètres une belle route déroule jusqu’à Shangri-la. Nous rejoignons notre Guest-house sans problème, nous avons une carte avec le nom et le plan. Le taxi nous amène jusqu’à l’entrée des rues piétonnières et nous indique la direction à prendre. La rue est bordée de Guest-house, après visite de la chambre négociée à 100 yuans avec un supplément éventuellement de 20 yuans pour le chauffage.

Nous faisons un tour en ville, montons au temple et participons à faire tourner le moulin à prière qui est immense et paraît-il le plus grand du monde. Nous allons manger dans un restaurant tibétain, tenu actuellement par un chilien et qui change de nom, nous dit-il entre autres, c’est un bavard.

15 Shangri-la

16 Shangri-la

17 Shangri-la

18 Shangri-la

19 Shangri-la

20 Shangri-la

Nous passons par la place car tous les soirs à partir de 19 h la population vient faire des rondes dansantes, Nous restons 30 minutes, la température descendant, nous décidons de rentrer tranquillement à l’hôtel et finalement de prendre le supplément chauffage.

La nuit fut excellente et le choix chauffage une bonne décision car ici l’air est vif.

Voir les commentaires

La montagne de Jade

Publié le par Sylvie et Gérard

Aujourd’hui objectif montagne, nous partons à la recherche des minibus 7 qui doivent se trouver vers la place Mao. Juste avant la statue, nous voyons des minibus, ils ne partent que lorsqu’ils sont pleins, soit 7 passagers à 15 yuans chacun. Nous sommes les premiers, un couple de chinois arrive, il ne manque plus que 3 personnes, après 15 minutes d’attente et un conciliabule avec le couple chinois en anglais et avec les chauffeurs en chinois, nous prenons la décision de payer 50 yuans par couple et de partir immédiatement sans attendre d’éventuels autres touristes.

A l’entrée du parc, il faut payer le droit de passage, 105 yuans par personne pour nous qui avons déjà acquitté la taxe de restauration de la ville et 185 yuans pour le couple de chinois.

Arrivés au parking, il faut encore payer pour le téléphérique, 150 yuans et 20 yuans pour le bus vert. Le bus nous monte jusqu’au téléphérique à environ 3000 mètres.

Le terminus se trouve à 4506 mètres, la vue est somptueuse sur la vallée et le glacier à portée de main. La terrasse se prolonge par un large escalier en bois qui parcourt la montagne et monte jusqu’à 4680 mètres. Nous entreprenons la montée doucement pour ne pas nous essouffler trop vite. De très nombreux chinois montent avec leur bouteille d’oxygène à la main, dans l’ensemble ils ont l’air de souffrir plus que nous.

01 Jade Dragon Snow Mountain

02 Jade Dragon Snow Mountain

04 Jade Dragon Snow Mountain

03 Jade Dragon Snow Mountain

07 Jade Dragon Snow Mountain

05 Jade Dragon Snow Mountain

06 Jade Dragon Snow Mountain

08 Jade Dragon Snow Mountain

09 Jade Dragon Snow Mountain

Nous montons régulièrement sans aucun problème, ni de fatigue, ni de respiration. La température est bonne au soleil, mais l’eau est gelée donc il doit faire assez frais. L’effort de la montée et le soleil nous maintiennent à une bonne température. Les chinois disent que c’est le plus haut téléphérique du monde.

Après la descente nous repartons en bus vert, un peu plus loin et nous nous arrêtons au bord d’une série de 4 petits lacs à l’eau claire et turquoise. Mais rien que du normal puisque nous sommes à la montagne de jade.

10 Jade Dragon Snow Mountain

11 Jade Dragon Snow Mountain

12 Jade Dragon Snow Mountain

13 Jade Dragon Snow Mountain

Il est 17 heures, le retour en minibus 7 s’impose, il n’y a plus grand monde qui descend en individuel, tous les chinois font parti de groupes organisés avec bus ou ils ont les moyens et possèdent leur propre véhicule.

Après plusieurs négociations, nous trouvons un minibus qui nous descend pour 40 yuans pour deux.

Retour à Lijiang, la journée montagne a été bien remplie et se termine par une fondue chinoise.

14 Fondue chinoise

Voir les commentaires

Lijiang Tour des villages aux alentours

Publié le par Sylvie et Gérard

Aujourd'hui, c'est le tour des villages, nous négocions un taxi pour la journée à 200 yuans. Armés de notre plan avec les noms des villages en chinois et anglais, nous expliquons notre tour, nous tombons d'accord avec la dame du taxi sur le prix et nous voilà partis.

Le premier, c'est Yuhu, un village où les maisons sont toutes en pierres, nous sommes en pleine campagne et ici pas de boutiques à touristes à tous les coins de rue. Les fermes ont les batiments autour d'une cour intérieure et l'accés se fait par un portail décoré souvent ouvert et nous pouvons donc voir à l'intérieur.

01 Village de Yuhu

02 Village de Yuhu

04 Village de Yuhu

03 Village de Yuhu

05 Village de Yuhu

06 Village de Yuhu

07 Village de Yuhu

08 Village de Yuhu

Nous allons ensuite à Yufeng's, le Jade Peak monastère est réputé pour son magnolia vieux de plus de 500 ans qui fleuri tous les ans d'une centaine de fleurs. Il n'est pas fleuri, juste en boutons, mais à l'air en pleine forme avec son allure tressée. Le monastére de type tibétain est quelconque, les jardins sont agrémentés d'arbres divers et de drapeaux à prières. Nous faisons tourner les moulins pour répandre les prières dans l'air, même si l'on n'y croie pas c'est amusant.

09 Monastere Jade Peak à Yufeng's

10 Monastere Jade Peak à Yufeng's

11 Monastere Jade Peak à Yufeng's

12 Monastere Jade Peak à Yufeng's

13 Monastere Jade Peak à Yufeng's

Nous continuons notre virée vers Baicha, un petit village avec quelques commerçants à touristes et des rue plus traditionnelles, ce qui a fait la renommée du village ce sont les fresques du 15 ème siècle qui ont été découvertes récemment.

Les différents palais sont plus ou moins bien restaurés, ils restent encore du boulôt pour rendre le tout trés touristique. La visite de l'ensemble, village et palais reste intéressante dans un tour de villages.

 14 Village de Baisha

15 Village de Baisha

16 Village de Baisha

17 Village de Baisha

Nous finissons par Shuhe, là c'est le grand jeu, tout est organisé et nickel. Le village semble être construit tout neuf en style ancien. Nous ne savons pas s'il a été restauré ou construit de toute pièce. Il s'articule autour de plusieurs rivières, vraies ou fausses nous ne savons pas car elles sont canalisées. Au centre du village, une grande salle avec podium extérieur où passent en permanence des groupes folkloriques, à côté la rivière fait comme un petit lac. Des restaurants entourent ce mini lac et des allées en bois traversent cette petite étendue d'eau, jolie mais un peu artificielle. Les touristes chinois sont présents par milliers, ils aiment ça apparemment. 

18 Village de Shuhe

19 Village de Shuhe

20 Village de Shuhe

Nous rentrons avec le taxi qui nous dépose devant la statue de Mao.

Comme tous les soirs j'ai du mal à charger les photos, la suite ainsi que l'article sur la montagne sera fait demain matin heure locale, je me couche.

21 Mao Tse Dong

22 Mao Tse Dong

Voir les commentaires

Lijiang le marché et la résidence Mu

Publié le par Sylvie et Gérard

Nous retournons en ville après le petit déjeuner, passons par la place principale aprés avoir franchi trois ponts fleuris et allons dans la ville nouvelle pour essayer de voir la statue monumentale de Mao. Nous l'avons vu en taxi, lorsque nous allions à la guesthouse. Nous faisons le tour de la vieille ville en nous dirigeant vers la station de bus. Nous ne trouvons pas Mao.

Lijiang vieille ville - 01

Lijiang vieille ville - 04

Lijiang vieille ville - 03

Nous trouvons l'entrée de la vieille ville par le marché. Le marché est immense moitié couvert, moitié en plein air, beaucoup d'échoppes de nourriture, nous achetons quatre grosses mandarines, normal au pays des mandarins. Elles sont en outre excellentes.

Lijiang vieille ville - 05

Lijiang vieille ville - 06

Lijiang vieille ville - 08

Lijiang vieille ville - 07

Lijiang vieille ville - 10

Lijiang vieille ville - 09

Plusieurs gargottes de restauration rapide nous tendent les bras, nous essayons un plat avec une sorte de gélatine gris vert et plein d'herbes et d'ingrédients pour y donner du goût. Après dégustation, nous n'avons toujours pas identifier la chose, et nous prenons aussi dix momos, raviolis tibétains que nous connaissons déjà, le tout pour 10 yuans.

Lijiang vieille ville - 02

En sortant du marché, nous passons devant la résidence Mu, un riche commercant qui a voulu construire une maison dans le style de la cité interdite. Il aurait vu trop grand et a fait faillite, enfin c'est ce que nous avons compris. La résidence consiste en un série de batiments genre temple, et de jardins. Les batiments se succédent jusqu'au sommet de la colline. Nous sortons de la résidence par le parc du temple Wanggu, classé au patrimoine de l'humanité à cause de sa construction autour de 4 énormes colonnes de bois sur 5 étages.

Lijiang vieille ville - 11

Lijiang vieille ville - 12

Lijiang vieille ville - 13

Lijiang vieille ville - 14

Retour par le haut de la vieille ville, les rues sont aussi touristiques, les rez-de-chaussées abritent des commerces, les étages les habitations. Le soir tombe, nous remangeons dans une gagottes, un légume vert genre kiwi entouré d'une barde de bacon et une tartelette d'une sorte de mais avec des ingrédients non identifiés. La galette était trés moyenne, le légume au bacon assez bon.

Lijiang vieille ville - 15

Lijiang vieille ville - 16

Lijiang vieille ville - 17

Lijiang vieille ville - 18

Nous rentrons à l'hôtel par l'extérieur de la vieille ville et nous voyons les zones de vieilles maisons rasées et des batiments d'habitation, l'envers du décor d'une vieille ville resplendissante, rénovée et vouée au tourisme.

Lijiang vieille ville - 19

Voir les commentaires

Lijiang la vieille ville

Publié le par Sylvie et Gérard

Un taxi vient nous prendre à l'hôtel et nous dépose devant un arrêt de bus de Lijiang, le chauffeur attend avec nous pour nous montrer le bon bus. Pendant 30 minutes le bus fait le ramassage des clients devant les différentes agences, le bus est plein. Nous arrivons 3 heures plus tard à la station de bus de Lijiang ville nouvelle à environ 2600 mètres d'altitude. Nous rejoingnons pour 15 yuans en taxi, le Panda Courtyard guesthouse où nous trouvons une belle chambre familiale libre pour 150 yuans la nuit. Il n'y a pas eu besoin de faire plusieurs adresses.

Une fois les formalités administratives remplies (qui prennent à chaque fois une trentaine de minutes), nous posons les sacs et partons de suite découvrir la ville.

Par une enfilade de ruelles piétionnaires, bordées au début de petits hôtels et ensuite d'échoppes à touristes, nous nous dirigeons vers la place de la roue à aube. C'est tout droit jusqu'à la rivière et ensuite il faut la longer, facile. La place est remplie de touristes.  Nous continuons à  cheminer le long de la rivière en suivant les groupes de chinois et nous arrivons sans chercher à la porte du parc du Dragon Noir. Ici il faut s'acquitter d'une taxe de 80 yuans pour continuer de restaurer et d'entretenir la vieille ville, voilà nous sommes en régle et nous pouvons rentrer et sortir.

Nous prenons quelques photos comme tout le monde puis nous allons dans une maison de thé, nous choisissons un thé vert. Les thés vont de 18 yuans la tasse à 980 yuans la theière pour un olong de 15 ans d'âge. Nous optons pour la tasse à 22 yuans.

Nous avons une magnifique vue sur le lac, le pont et la montagne enneigée en arrière plan.

Ligiang vieille ville - 01

Ligiang vieille ville - 02

Ligiang vieille ville - 03

Ligiang vieille ville - 05

Ligiang vieille ville - 04

Ligiang vieille ville - 06

Ligiang vieille ville - 07

Ligiang vieille ville - 08

Ligiang vieille ville - 09

Ligiang vieille ville - 10

Ligiang vieille ville - 11

Ensuite, nous cherchons un restaurant, nous sommes arrivés à avoir un plat de boeuf avec des pommes de terre, c'était trés gouteux et pas du tout pimenté. Pour le plat de champignons, ce fut plus difficile de se faire comprendre, on croyait l'avoir commandé mais nous ne l'avons pas eu. Comme le ragout était trés copieux nous avons laissé tomber. C'est comme ceci que nous faisons des économies forcées.

Ligiang vieille ville - 12

Ligiang vieille ville - 13

Ligiang vieille ville - 14

Puis dans un dédale de ruelles nous essayons de retrouver notre guesthouse, au début un peu perdu, elles se ressemblent toutes et les magasins paraissent identiques d'une rue sur l'autre, puis nous avons reconnu un pont que nous avions pris en photo à l'aller. Et la lumière fut, bien qu'il fasse nuit.

Voir les commentaires

Shaping, lundi c'est jour de marché

Publié le par Sylvie et Gérard

Nous prenons le petit déjeuner en ville, pas d'électricité à l'hotel.

Aprés écriture en chinois sur le blocknote de Sylvie de la ville où nous voulons aller, nous interrogeons les chauffeurs à la station de bus de la porte ouest de Dali pour trouver le notre. C'est le premier, nous sautons dedans et attendons notre destination Shaping. Nous avons un point de repère, à Shaping la route doit passer à côté du lac. Pas besoin de se forcer. Le chauffeur, nous indique le point d'arrêt et même la direction à prendre pour aller au marché, il avait deviné notre destination.

On trouve de tout sur ce marché, de la viande, surtout du porc sans frigo, des poissons frais, ils sont vivants dans des bassines, des chaussures, des casserolles, des vétements etc.

 Les stands sont installés directement sur de la terre, sur des plateformes en restanque. Nous essayons de négocier des ballerines entièrement  brodées, l'accord semble trouvé vers 90 yuans, mais lors de l'essayage Sylvie les trouvent trop petites.

Marché BaÏ-2

Marché BaÏ

Marché BaÏ-3

Marché BaÏ-4

Marché BaÏ-5

Marché BaÏ-6

Nous refaisons encore un tour et nous repartons en bus à Zhoucheng, toujours la technique du blocknote et ça marche.

Nous visitons la ville. Sur la place du village, deux énormes arbres protégent de leurs ombres un petit marché. Nous visitons une maison traditionnel Baï, avec une trés belle cour intérieure entourée de piéces au rez-de-chaussée et à l'étage avec balcon.

 

Marché BaÏ-7

Marché BaÏ-8

Tout le long de la rue principale il y a des boutiques d'artisanat, en cherchant derrrière les rideaux tirés, nous trouvons les brodeuses. Une personne pilote une rangée de machines qui reproduisent le même modèle. Ces machines sont dirigées par ordinateur, ensuite toutes les pièces de broderie sont assemblées et vendues aux touristes pour de l'artisanat local.

Marché BaÏ-9

Nous continuons notre promenade, jusqu'à un parc "la source des papillons". Entrée payante, assez chère 60 yuans par personne. Le parc est joli, sans plus, avec une étendue d'eau qui est la source aux papillons. Une fois par an des milliers de papillons viennent se poser sur un arbre bicentenaire au bord de l'eau. Là les touristes chinois louent des habits locaux et se prennent en photos devant le bassin. Nous ne voyons aucun papillon, ce n'est pas la saison. Plus loin une serre, nous entrons et là des centaines de papillons, des étonnants en forme de feuille, des jaunes, des bleus et noirs et d'autres bariolés de différentes couleurs.

Parc de papillons-2

Parc de papillons

Parc de papillons-3

 

Parc de papillons-10

Parc de papillons-4

Parc de papillons-5

Parc de papillons-6

Parc de papillons-7

Parc de papillons-8

Parc de papillons-9 

A la fin de la visite, nous reprenons le bus pour Dali, à l' hôtel il n'y a toujours pas d'électricité. Nous partons diner en ville dans un restaurant avec WIFI, pour relever le couriel et écrire sur le blog.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 > >>