Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #inde tag

Fin du voyage en Inde

Publié le par Sylvie et Gérard

Du 22 septembre 2007 au 18 octobre

Nous avons visité  Navalghar, Bikaner, Jaisalmer, Udaipur, Jaipur, Agra et Delhi.

Retour à Marseille, le 20 octobre Céline et Take nous proposent d'aller au Japon pour la fin de l'année du 21 decembre au 11 janvier.

Une semaine de réflexion, Sylvie compte ses congés, nous prenons des billets d'avion du 29 décembre au 11 janvier.

 

Voir les commentaires

Les alentours de Jaipur

Publié le par Sylvie et Gérard

Jeudi 20 septembre 2007

A 10h Michael et son tuktuk, le même que hier nous attend comme prévu. Nous partons à la gare routière réserver notre bus pour Navalgarh. Ce sera pour 5h45 le lendemain. Nous n'avons pas trop de choix les bus pour ce petit bled ne sont pas nombreux, un le matin, un le soir.

La réservation faite, nous retraversons la ville et continuons jusqu'à Galta. Visite du palais de Susodia, joli jardin sous un soleil de plomb. Nous reprenons le tuktuk jusqu'au fond de la vallée, en traversant des bois plein de singes. L'entrée du site religieux est miteux, des saddhus essaient de nous soutirer quelques centaines de  roupies, mais Michael nous a prévenu, " ne rien payer, l'entrée est gratuite, ici les saddhus essaient d'arnaquer les touristes". Nous nous débarrassons des saddhus sans trop de problème et montons parmi les différents bassins, les uns pour les femmes, d'autres pour les hommes. Pas mal de pélerins font leurs ablutions, vu la chaleur, cela doit être agréable, nous résistons et continuons à baigner dans notre jus. Fin de la visite, on boit un coup et on se casse.

Ensuite arrêt chez un fabriquant de poteries bleus et de tissus peints, ça ne nous plait pas terrible on n'achète rien. En passant devant un temple Jaïn, nous nous arrêtons pour la visite. Il faut quitter les chaussures, le marbre est brûlant. Nous  visitons en courant sur les dalles au soleil, et nous trainons à l'ombre, histoire de faire refroidir la plante des pieds. Nous regardons le temple avec l'exposition à contre jour, pas terrible pour les photos mais agréable pour les pieds. Le métier de touriste est difficile.

Au retour, en traversant un pont bloqué par la circulation, (les véhicules sont à 4 de front dans le même sens, en face la même chose), nous voyons du papier en train de sécher le long de la rivière et au loin des bandes de tissus suspendues sur des échafaudages en bambous qui séchent après le lavage et l'essorage . Michael ne veut pas reprendre le pont en sens inverse ( trop difficile à retraverser ), pour nous permettre de prendre des photos. Nous le convainquons, d'aller le long de la rivière sur un petit chemin pour essayer de trouver la même chose sur cette rive. Nous trouvons une teinturerie, il négocie notre entrée pour faire des photos, je fais copains avec les ouvriers, pas de problème, on peut aller partout. Sylvie se faufile entre les draps de toutes les couleurs et photographie, moi je reste et discute avec les travailleurs. ( camarades de tout pays)

Retour à l'hotel, grande bière (Kingfischer) et en avant pour Sanganer toujours avec Michael et son Tuktuk, Il est content, il fait fortune avec nous, on le fait tourner toute la journée. A Sanganer, visite d'une fabrique de papier en coton, comme à Ambert ou Fontaine de Vaucluse, c'est la pause de midi, les ouvriers dorment directement sur le sol à l'intérieur de l'atelier entre les machines et les bacs de pâte. Dans la salle d'exposition, des boites, des albums,pleins d'objets en papier, tout pour l'exportation, des feuilles de papier fantaisies à un prix dérisoire ( celles qui coûtent si chères à Marseille). La chaleur est insupportable à l'intérieur, je ruisselle, ouf on ressort, je respire à nouveau. On enchaine dans une autre fabrique, Sylvie cherche des motifs pouvant faire cartes postales, mais le format est proche du mètre carré, ce n'est pas facile à glisser dans les enveloppes. On rentre, la journée  a été bien remplie.

Voir les commentaires

Jaipur

Publié le par Sylvie et Gérard

7h de trajet, Jaipur. Le bus ne va pas à la bus station, nous demandons de descendre le plus près de la vieille ville, il nous largue on ne sait pas bien où. Après discussion avec plusieurs personnes nous pensons savoir où nous nous trouvons. La particularité des indiens c'est qu'ils ne vous refusent jamais un renseignement même s'ils ne comprennent rien. Ils vous indiquent toujours une direction quelque soit la question que vous leur posiez. Donc il vaut mieux interroger  plusieurs  fois, et avoir la même information. En regardant les adresses sur les magasins, nous arrivons à repérer le nom de la rue. Recherche sur le plan, nous nous situons. Sur le guide nous repérons un hôtel qui semble bien à environ 1km, 1,5 km. Bien que ce ne soit pas celui que nous avions choisi qui lui se trouve à 6 km. On y va à pied pour se dégourdir les jambes. En avant, le petit sac à dos devant, le gros dans le dos. On trouve sans problème l'Hôtel Diggi Palace et surprise le cadre est magnifique, grand jardin paysager et une jolie batisse ( ancien palais du 18ème ). On passe du brouhaha de la rue à un calme étonnant. On choisit une chambre à 1600 roupies (32 euros), le luxe, spacieuse et bien meublée, possilbilité de restauration dans le jardin. Sous les arches, des canapés pour se prélasser ou boire l'apéro, en plus la bière et les alcools sont dispo .

Tour dans la vieille ville, en repérage pour la visite de demain. On trouve l'entrée des fortifications. Nous déambulons parmi les échoppes du marché. Tout le monde veut nous vendre quelque chose ou nous montrer son magasin. Nous sommes des acheteurs potentiels et les sollicitations sont nombreuses. Aprés plusieurs tours et détours, non nous ne sommes pas perdus, nous empruntons seulement quelques ruelles au hasard. Enfin le palais des vents, il est en construction avec des échafaudages partout. La restauration est en cours pour la photo, c'est pas terrible. Ce ne sera pas comme dans les fims ou les prospectus. On rentre.

Le lendemain visite, le grand jeu, tout y passe, on est là pour ça après tout. Nous commençons par le City Palace, puis Hawa Mahal (Palais des vents) etc etc et à nouveau le marché au milieu de la foule. Très très peu de touristes occidentaux. Ce n'est pas la saison, les touristes sont indiens.

Ensuite on enchaine sur un tour d' autorickshaw au milieu de toutes sortes de moyens de transport jusqu'à Amber Palace à une dizaine de kilomètres. Visite sous un soleil de plomb du fort.

Retour au bercail

 

 

Voir les commentaires

Delhi

Publié le par Sylvie et Gérard

Nous avons repéré la position de l'hotel, nous sommes presque dans le quartier que nous désirions. Ballade à pied en passant sous le métro Karol bagh, et en avant dans les rues du marché. La circulation est intense dans la rue sous le métro aérien, nous hésitons pour traverser et cherchons un feu, certains se risquent et  se faufilent dans la circulation. 2 pépés se lancent une moto percute à pleine vitesse le second, il reste sur le goudron, le motard s'applatit 10 métres plus loin, il se relève en se tenant les cotes et en boitant, mais sa premiere préocupation, la moto au milieu de la route , c'est de refaire son chignon, c'est un jeune Sick qui a perdu son protége cheveux, donc assis sur le bord du trottoir, il refait sa coiffure, puis va relever sa moto, sans un regard pour le pépére qu'il a percuté et laissé au tapis. Sylvie est mise en condition pour traverser les rues.

Nous déambulons dans les rues du marché, les magasins sont assez chicos, pas de touristes rien que des indiens assez aisés.

Ensuite nous cherchons un bus pour aller à Mandawa, direction une station de bus à Bikaner House. En théorie il doit y avoir des bus qui desservent le Rajasthan, après avoir tourné autour de la place D'India Gate, nous trouvons le départ de Bus, Nous voyons plein de Volvo air climatisé, ils nous tapent dans l'oeil ils ont l'air confort, nous essayons une réservation pour Mandawa, mais aucun pour cette destination. Changement de programme nous décidons de nous rendre d'abord à Jaipur car le Volvo nous plait. Billet pour le lendemain matin. on rentre à l'hotel , départ 5H du matin demain, en avant l'aventure direction Jaipur.

Voir les commentaires

L'inde le départ

Publié le par Sylvie et Gérard

Petite visite du Rajasthan du 15 septembre au 13 octobre

Le vol est sans problème en passant par Milan, l'arrivée à Dehli se présente bien pas de queue inconsidérée à la douane et nous récupérons nos sacs à dos. Un passage à la bank of India, change de 400 euros à l'intérieur de l'aéroport , le cours est correct 54,7 roupies pour un euro.

Nous prenons un taxi prépaid  250 roupies et en avant l'aventure dans Delhi   pour chercher un hotel, il est 11h du soir, le taxi se lance à l'assaut du 4 voies, on zigzague entre toutes sortes de véhicules, vélo, tuctuc, voiture, bus camion. On lui a donné une adresse, il ne trouve pas  et nous largue près d'un hotel dans le quartier convenu, il est 11h 30 on ne fait pas les difficiles. La piaule est grande et propre, chère 3200 roupies, mais pas de chipotage à cette heure, d'autant plus que l'on est vanné, on verra demain pour repérer le quartier, partir ou changer on va se coucher.

 

Voir les commentaires