Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi

Publié le par Sylvie et Gérard

Aujourd'hui nous partons pour la journée philosophique, ses temples, ses jardins. Nous prenons les bus 206 et 18 et nous innovons en prenant un pass à la journée pour 500 yens, aux troisième bus c'est déjà du bénéfice. 

Nous commençons le chemin de la philosophie par le temple d'argent appelé aussi Ginkakuji Temple et ses magnifiques jardins. Nous arrivons en même temps que des groupes de scolaires, de masse avec une cinquantaine de petits gamins et 4 accompagnants ou en petite communauté 5 élèves adolescents avec un guide.

Il est bonne heure, et il y a très peu d'autres touristes. Devant le temple d'argent et son étang, la photo est obligatoire pour les scolaires ,cinq par cinq, très organisé la photo prend quelques secondes par groupe et au suivant.

Nous admirons les jardins secs avec le sable et les rochers, le petit cours d'eau dans la forêt enjambé par de petits ponts de pierre.

Nous repartons pour quelques centaines de mètres, le chemin longe la rivière et nous arrêtons au Hônen-in, petit temple qui ne se visite pas avec son tout petit jardin dans la forêt. Puis c'est Eikando avec ses grands bâtiments et sa pagode, son jardin avec ses étangs aux nénuphars entourés d'érables verts et rouges. Puis nous arrivons à Nanzen-ji. Le chemin est le fil conducteur entre tous les temples du quartier, nous en strappons quelques uns de moindre importance d'après notre analyse philosophique du jour. 

De temple en temple, de jardins en jardinets, nous arrivons jusqu'à l'aqueduc voisin du Nanzen-ji et de son jardin. Après cet overdose de temple et de jardin, nous trouvons ce jardin-là ordinaire, blasé par tant de beauté.

En longeant le canal, nous reprenons le 206 jusqu'à l'appartement. Nous abandonnons nos achats qui devenaient encombrants et après une petite pose agrémentée d'une salade de tomates, de jeunes pousses de graines non identifiées et de petits champignons de souche que nous avons acheté au super marché voisin, nous repartons dans les petites ruelles de Gion, puis de Shinbashi.

Nous passons par la rue Ponto Chô, bordée de restaurants en tous genres. I y en a pour tous les prix, certains semblent assez chic, les menus étant affichés entre 10 000 et 15 000 yens, nous passons notre chemin. Les expériences culinaires jusqu'à 3500 yens, ça va, mais ensuite cela nous semble un peu risqué, car nous ne sommes jamais sûrs du contenu de l'assiette.

Nous continuons ensuite le long de la rivière, de nombreuses personnes comme nous flânent le long de la berge ou assis ou allongés révassant en regardant les canard et les hérons. 

Nous retraversons la rivière et allons nous perdre dans les ruelles de Shinbashi. Nous reconnaissons une devanture de restaurant que nous avions repéré il y a dix ans, un chien retient par le short un client et depuis le short n'a toujours pas craqué, la qualité japonaise!

Nous rentrons et commandons deux crêpes, nous choisissons une au boeuf et l'autre au poisson, la dame avec force mimiques nous fait comprendre qu'il n'y a pas de choix, tous les ingrédients sont dans la crêpe, alors nous commandons celle là, il n'y a qu'un modèle. C'est un peu différent de la galette bretonne, mais le principe est le même, une galette garnie de quelques éléments.

Nous rentrons en passant par un autre temple juste en face de l'appartement, notre capacité templesque n'étant pas encore à saturation. Sylvie se faufile dans le trou d'un petit monticule garni de voeux en espérant que le sien soit réalisé, je ne vous le dévoilerai pas car l'ignorant et étant secret.

 

 

Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi
Le chemin de la philosophie, Gion et Shinbashi

Commenter cet article

thierry 17/06/2017 12:12

OH pitaing c'est beau, de plus en plus Bô ! tu crois qu'il est possible de se faire adopter par une famille ?

Céline 17/06/2017 07:32

Qu'est ce que c'est beau...
Magnifiques les photos !