Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De Jujuy a la Quebrada

Publié le

Quelques occupations logistique : change, réservation de voiture et organisation de séjour dans la Quebrada de Humahuaca pour dimanche.  C’est vendredi soir, il y a foule dans les rues, les artisans s’installent, la sono se monte dans la rue piétonne pour des concerts nocturnes. Le soir, au Théatre Mitre passe Gustavo Patino, chanteur, guitariste, joueur de flutes, de charango…qui a enthousiasmé la salle. Deux autres chanteurs, José Simon et Monica Pantoja ( que l’on avait déjà rencontré au festival) étaient spectateurs, ils sont venus improviser sur scène avec Gustavo et son guitariste.

 

Vers minuit avec Nicole, nous retrouvons Hugo et Rafael pour une soirée barbecue chez des amis. Chacun amène de la viande, une salade. Nous ce sera du vin rouge argentin acheté à Carrefour, et oui…Et la soirée se termine par de la musique, des chants et des danses jusqu’à tôt le matin. Et les choppes de fernet branca – coca avec glaçons font le tour des convives et se vident et se remplissent plusieurs fois..

 

Le matin, lever difficile, de plus dès 9h, il fait très très chaud. Nous irons manger chez Rafael et Marinella : raviolis au fromage sauce roquefort (local). Après le repas, les instruments de musique sortent. Il y a Hugo et 2 chanteurs musiciens de l’Eco de la Puma. A tous les 4 avec Rafael, ils enchaîneront des morceaux de musique et de chansons pendant plus de 2h. Ensuite nous rentrons à pied à l’hôtel pour assurer la digestion.

Nicole rencontre toujours des difficultés pour la construction du poulaillier de l’école de San Juan, pour la construction du toit du préau, elle vient d’avoir l’autorisation, le devis, donc tout est ok pour le départ des travaux.

Le soir dans Jujuy nous rencontrons Nicole en train de faire des courses (petits bijoux) pour l’association avec la  fille de Rafael et Mariella.

 


Dimanche matin 9h, nous montons avec la Chevrolet de location, dans la Quebrada en traversant les villages de la Ruta 9. Nous ferons 315 km jusqu’à la frontière bolivienne. A la sortie de Jujuy, la route monte progressivement jusqu’à la Puna à 3500 m d’altitude ( 3780 au point le plus haut). La route est bonne et très roulante, pas de virages serrés, un enchaînement de grandes courbes. Sur l’altiplano, de grandes lignes droites presque plates entourés d’une végétation rase et pas très fournie. Paysages désertiques, des montagnes de couleurs et des troupeaux de lamas et de vigognes.

 

Le soir nous couchons dans un petit hostal, de Yavi, village de 200 âmes, près de la frontière bolivienne. Il y a des dessins dans un canyon près du village, des peintures rupestres que nous essaierons de découvrir demain en prenant la piste. Un orage vient d’éclater, demain les pistes risquent d’être glissantes, on verra pour le programme. Ce n’est pas de la pluie, mais des grêlons la courette de l’hostal est toute blanche.
.

Commenter cet article

Dom 11/11/2008 19:41

Merci de nous faire partager vos voyages.Je n'ai pas eu le tps de vous l'annoncer avant votre départ, alors je corrige le tir. Je suis grand-mère pour la deuxième fois, Tom est arrivé parmi nous le dimanche 19 octobre. Il est magnifique son papa (mon fils) et sa maman sont très heureux.Bises fraternelles Dom