Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #usa tag

Soda Spring

Publié le par Sylvie et Gérard

Aujourd'hui on trace, il faut rejoindre Salt Lake City. Après avoir bien profité de notre lit et d'une douche bien chaude nous remontons à l'entrée de Jackson pour visiter le National Muséum of Wildlife Art. Des peintures et des bronzes sur les animaux en particulier ceux de la région.

Puis la route longe les vallées aux couleurs de l'automne, nous avons choisi une "scénic road" pour les paysages. Nous rentrons de nouveau dans l'Idaho. Soda Spring, joli nom, nous pensions nous y arrêter pour le pique nique, mais en arrivant nous avons été un peu déconcertés : des mines à ciel ouvert de phosphate et un nom : Monsanto.

Dans le centre de la ville le geyser captif qui se déclenche toutes les heures. Il n'y aura pas de pique nique...

Un peu plus loin nous entrons sur la highway 15, nous sommes dans l'Utah. La circulation ( à 80 ) est de plus en plus dense sur 4 voies plus une voie express : nous arrivons à Salt Lake City.
Nous avons notre motel 6.

Musée de Jackson et Monsanto à Soda Spring
Musée de Jackson et Monsanto à Soda Spring
Musée de Jackson et Monsanto à Soda Spring
Musée de Jackson et Monsanto à Soda Spring
Musée de Jackson et Monsanto à Soda Spring
Musée de Jackson et Monsanto à Soda Spring
Musée de Jackson et Monsanto à Soda Spring
Musée de Jackson et Monsanto à Soda Spring
Musée de Jackson et Monsanto à Soda Spring
Musée de Jackson et Monsanto à Soda Spring

Musée de Jackson et Monsanto à Soda Spring

Voir les commentaires

Le grand Téton

Publié le par Sylvie et Gérard

Après notre troisième nuit "givrée", nous démontons le tepee. Fini les nuits d'angoisse à attendre l'ours gratter autour de la tente (il ne viendra pas), fini le hurlement du loup en grande discussion avec tous les chiens du camping, fini l'observation de la voute céleste en claquant des dents lors de nos trajet jusqu'aux toilettes (Sylvie la nuit ne voulant pas rencontrer et affronter l'ours seule, me demande de l'accompagner, nous sommes unis pour le meilleur et pour le froid).

Le passage de Yellowstone à Grand Téton se fait en douceur, les deux parcs étant contigus.

Nous prenons les chemin des écoliers en logeant les montagnes, le grand Téton, le moyen et le petit (en clair du 105E, 95C et 75A) et les lacs dans un paysage automnal, d'abord Jackson lake puis Jenny lake.

Puis c'est l'arrivée à Jackson, le centre ville avec sa place et ses quatre arches en cornes de cerfs. Après la prise de possession de notre chambre nous retournons en ville pour un restaurant. L'anniversaire de Sylvie s'étant fêtait sous la tente avec une soupe chinoise et une pomme.

Nous ne trouvons rien en centre ville qui puisse faire l'affaire, nous reprenons le voiture et trouvons BUBBA'S BBQ, nous y commandons des RIBS et 2 verres de vin.

C'était copieux et correct, puis retour à l'hôtel.

Le grand Téton
Le grand Téton
Le grand Téton
Le grand Téton
Le grand Téton
Le grand Téton
Le grand Téton
Le grand Téton
Le grand Téton
Le grand Téton
Le grand Téton
Le grand Téton

Voir les commentaires

Yellowstone Mammoth

Publié le par Sylvie et Gérard

Le réveil est toujours aussi glacial. Nous traversons le parc pour aller à Mammoth, plus de cent kilomètres, les chances de rencontrer un animal sont donc multiples. Nous nous arrêtons de nouveau à Chromatic, pour vérifier si l'éclairage est meilleur que hier, la lumière ça irait mais la vapeur cache tout le paysage, un coup pour rien. Nous repartons direction Mammoth. Il nous faudra 3h pour y arriver, rencontrant régulièrement des embouteillages causés par des bisons.

Ceux-ci ne se contentent plus des grandes prairies, il se déplacent maintenant sur le macadam. Et un bison au milieu de la route, ça prend son temps...et le touriste son mal en patience!

Arrivés sur place, les cerfs nous attendent sur le parking, le ranger fait circuler la piétaille à plus de vingt mètres, je respecte la règle, je me suis déjà fait engueuler par le ranger et Sylvie, lors de la prise de vue de bisons sur le parking d'hier, avec l'âge je deviens raisonnable... Sur la route tu passes à un mètre la fenêtre ouverte, pas de problème, il suffit de faire attention qu'ils ne tournent pas la tête brusquement, les cerfs cela a de l'envergure et c'est haut comme un cheval. Mais ici il y a le ranger alors tu es prudent, c'est la consigne, tu vois un ranger, il faut être à 20 mètres de l'animal.

Nous naviguons entre les concrétions calcaires, façonnées avec art par la nature et colorées par les minéraux. Le site est en pente, c'est un peu normal il faut bien que l'eau coule pour former ces marches de toutes les couleurs, le blanc, le rouge et le vert sont dominant.

C'est comme les sources de l'Huveaune en plus grand.

Et en rentrant, une manif de chèvres, bighorn sheep, qui a leur tour investissent le macadam. Les stars avaient envie de se faire prendre en photos!

Bien plus sage, un elk broute tranquillement au bord de la route.

Cette nuit, une attraction supplémentaire : les hurlements de loups qui se répondent au loin dans la montagne, ça tient un peu éveillés. Un peu plus tard les ululements de 2 chouettes qui se faisaient la conversation!

Yellowstone Mammoth
Yellowstone Mammoth
Yellowstone Mammoth
Yellowstone Mammoth
Yellowstone Mammoth
Yellowstone Mammoth
Yellowstone Mammoth
Yellowstone Mammoth
Yellowstone Mammoth
Yellowstone Mammoth
Yellowstone Mammoth
Yellowstone Mammoth
Yellowstone Mammoth
Yellowstone Mammoth
Yellowstone Mammoth
Yellowstone Mammoth
Yellowstone Mammoth
Yellowstone Mammoth
Yellowstone Mammoth
Yellowstone Mammoth

Voir les commentaires

Yellowstone suite

Publié le par Sylvie et Gérard

Réveil givré pour notre 2e journée dans le parc. Des flaques, des geysers, des bisons, des bernaches, des canards, des cascades, des cerfs, des biches, des oiseaux etc etc et dans le désordre.

Les sites dans le parc sont distants de plus de 60 km, cela prend beaucoup de temps avec les limitations de vitesses à 45 ou 35 miles. Journée geysers, c'est un fait qu'il y a plus qu'on peut en voir. On n'oublie pas Grand Prismatic Spring, un des plus jolis sites. Nous sommes accueillis sur le parking par un troupeau de bisons, comptant en ruminant les touristes! Méfi, le Ranger n'est pas loin.

Le vent envoie hélas la vapeur d'eau vers le ponton, Grand Prismatic ne se dévoilera pas!

Nous rentrons par Canyon Village, profitant des couleurs chaudes de fin de journée pour surplomber le canyon de la Yellowstone.

Le feu de bois ne prend pas...à 9h nous sommes sous la tente, impossible de rester dehors par ce froid. Et pourtant la voie lactée est magnifique à regarder.

Le matin, sortir du duvet quand il gèle c'est difficile. Un café très chaud pour se réchauffer les doigts et un petit de dégivrage avant de démarrer la voiture. Ici pas de douches bien chaudes, pas d'eau, juste des toilettes sèches.

Yellowstone suite
Yellowstone suite
Yellowstone suite
Yellowstone suite
Yellowstone suite
Yellowstone suite
Yellowstone suite
Yellowstone suite
Yellowstone suite
Yellowstone suite
Yellowstone suite
Yellowstone suite
Yellowstone suite
Yellowstone suite
Yellowstone suite
Yellowstone suite
Yellowstone suite
Yellowstone suite

Voir les commentaires

Yellowstone

Publié le par Sylvie et Gérard

Nous traversons l'Idaho, le pays de la Famous potatoes. Nous arrivons en plein arrachage de patates dans tous les champs, des patates, des patates, des patates. La récolte se fait à plusieurs tracteurs 2 ou 3 les arrachent, ensuite un autre les ramasse et par un système de tapis roulant les déverse dans la remorque des camions. Les camions se succèdent les uns derrière les autres. Un monte à hauteur du tracteur, sitôt chargé il dégage et un autre vient le remplacer. Cette année encore il y aura de la frite chez Mac Do.

Après cette intermède alimentaire industriel, nous arrivons dans le parc de Yellowstone, en franchissant l'entrée un panneau indique les campings full ou closed. Cela va être difficile de se loger! Après un passage au Visitor Center, le ranger nous indique qu'il en reste 2 d'ouverts, nous sommes en période hivernal depuis hier, on ferme presque tout. Au bout de 65 miles enfin la délivrance, il reste 4 emplacements de libre, nous avons choisi le A15. Nous réservons notre place, montons la tente, et allons acquitter la redevance de 15 dollars pour la nuit.

Cette formalité remplie, en avant pour Old Faithfull, le geyser emblématique de Yellowstone. Il crache toutes les 90 minutes environ un jet de 30 mètres de haut. Nous arrivons, les places sont déjà toutes prises, c'est bon signe, les personnes attendent depuis longtemps, le spectacle va commencer dans peu de temps, en poussant deux touristes asiatiques, nous arrivons à nous immiscer dans la foule.

10 mn d'attente à regarder à droite ou à gauche, et le geyser entre en action. Le jet est bien régulier et dure 2 à 3 minutes, il faut dire que depuis un millier d'années qu'il s'entraine, c'est normal qu'il fasse le boulot en pro.

Le crachotement de la vedette terminé, nous attaquons le tour des autres geysers et flaques d'eau chaude moins réputées mais tout aussi jolies.

Ensuite retour à la tente, le froid commence à se faire sentir dés que le soleil se couche. Emmitouflés dans nos duvets nous passons notre première nuit en dessous de zéro

Des patates et des geysers à profusion
Des patates et des geysers à profusion
Des patates et des geysers à profusion
Des patates et des geysers à profusion
Des patates et des geysers à profusion
Des patates et des geysers à profusion
Des patates et des geysers à profusion
Des patates et des geysers à profusion
Des patates et des geysers à profusion
Des patates et des geysers à profusion
Des patates et des geysers à profusion
Des patates et des geysers à profusion

Des patates et des geysers à profusion

Voir les commentaires

Crater of the moon

Publié le par Sylvie et Gérard

Notre période éruptive n'est pas finie, la région s'y prête en cherchant un peu. Nous partons par highway 84 vitesse à 80 miles, mais c'est l'autoroute. Un peu plus tard, nous nous détournons par nos routes préférées, appelée scenic road. Ici nous voyons de l'herbe verte où il y a de l'arrosage, sinon elle est jaune, ou en botte sous forme de foin. Il y a aussi de gros troupeaux de vaches dans l'herbe verte juste arrosée. Nous voyons aussi des pronghorns sorte de gazelles, il parait que c'est leur passage de migration. Comme le hazard fait bien les choses après les prés et les animaux la route 20 passe devant le park de Crater of the moon, nous voilà obligés de nous arrêter. Ici la lave se présente sous toute les formes, en poussière pour imiter des terrils, en vrac sous forme de rochers, en tuyaux ou nous pouvons rentrer dans les galeries, elle est aussi plissée, en boules, allongée, étirée hérissée.

Nous escaladons la butte de poussière comme Cafougnette sur son terril.

Nous descendons dans le tunnel des indiens, nous ne voyons ni chauve-souris, ni indiens, le sol est assez irrégulier et sur les parties fermées sans lumières ce n'est pas agréable à circuler.

Parmi toute cette lave, la vie est existante, des écureuils, des oiseaux, des plantes, quelques arbres et aussi des fleurs.

Nous avons passé quelques heures agréables à nous promener dans ce champs de lave.

En fin d'après-midi nous reprenons la highway, jusqu'à Idaho Falls, notre étape de nuit.

De la lave sous toutes les formes
De la lave sous toutes les formes
De la lave sous toutes les formes
De la lave sous toutes les formes
De la lave sous toutes les formes
De la lave sous toutes les formes
De la lave sous toutes les formes
De la lave sous toutes les formes
De la lave sous toutes les formes
De la lave sous toutes les formes
De la lave sous toutes les formes
De la lave sous toutes les formes
De la lave sous toutes les formes
De la lave sous toutes les formes
De la lave sous toutes les formes
De la lave sous toutes les formes
De la lave sous toutes les formes
De la lave sous toutes les formes
De la lave sous toutes les formes
De la lave sous toutes les formes
De la lave sous toutes les formes
De la lave sous toutes les formes
De la lave sous toutes les formes

De la lave sous toutes les formes

Voir les commentaires

Lava Lands

Publié le par Sylvie et Gérard

Aujourd'hui la route est longue nous allons vers Yellowstone par petite étape, arrêt prévu à Boise. Mais avant nous voulons escalader le volcan que nous avons repéré hier au soir. Nous sommes donc à l'entrée du parc avant son ouverture, nous acquittons les droits d'entrée en mettant nos 5 dollars dans une enveloppe et le tout dans un tronc métallique. Nous discutons avec 2 jeunes venus promener leur labrador, il nous donne quelques renseignements, et nous voilà partis dans le champs de lave. Nous restons bien sur le sentier tracé, les cailloux sont agressifs. La couleur est assez uniforme, à droite noir, à gauche noir, en face noir. Pour ma part je ne suis pas dépaysé c'est la même couleur que la lave de Clermont-ferrand, un beau gris profond.

La route est fermée pour aller au sommet du volcan, nous n'avons pas repéré de sentier pour escalader à pied. Le ranger arrive à 10h, Sylvie va au renseignement : il va ouvrir la barrière. Nous prenons la Dodge et suivons un mec qui semble être du parc, nous montons derrière lui. Arrivés au sommet 10 petites places de parking, le mec en condamne 6, avec ses collègues. iIs montent une estrade, des lampes et des projecteurs, ils ont du matos qui prend toute la place du parking. D'après la notice avec les horaires que nous a remis le rangers nous ne pouvons pas descendre avant 45 minutes la route étant trop étroite pour se croiser. Nous redescendons donc de suite, après la photo du cône intérieur en se serrant pour laisser passer la voiture montante.

Ensuite nous traçons la route à travers les canyons, les rivières surtout des étendues bien sèches, quelques vaches, des biches écrasées sur la route, en arrivant vers Boise des champs d'oignons, d'après les panneaux la ville d'Ontario serait la capitale de l'oignon

Le  volcan Newberry et ses coulées de lave
Le  volcan Newberry et ses coulées de lave
Le  volcan Newberry et ses coulées de lave
Le  volcan Newberry et ses coulées de lave
Le  volcan Newberry et ses coulées de lave
Le  volcan Newberry et ses coulées de lave
Le  volcan Newberry et ses coulées de lave
Le  volcan Newberry et ses coulées de lave

Le volcan Newberry et ses coulées de lave

Voir les commentaires

Crater Lake

Publié le par Sylvie et Gérard

La dernière fois que nous étions passé à Crater Lake en 2002 la neige était un peu trop abondante et la route était fermée, nous avions fait demi tour.

Aujourd'hui le soleil est de la partie, la température clémente environ 20°C et il faisait très bon sous le soleil. Il a neigé ces derniers jours, la température est remontée et la neige a fondu. Bien sur pour la beauté du décor, s'il en était resté un peu plus sur les sommets cela nous aurait pas déçu, jamais content. Le point positif, le soleil était au rendez-vous. Nous avons vagabondé à pieds sur le tour de la caldera, pendant 4 à 5 km et nous sommes repartis pour un quart de tour en voiture jusqu'à l'embranchement de la seconde sortie. Nous avons abandonné le tour qui fait 80 km, la route étant en travaux et une immense file de véhicules était bloquée. Nous avons donc pris la décision d'abandonner le tour complet et de partir chercher un motel vers Bend.

En chemin dans cette région volcanique, nous croisons Lava Lands, des petits cratères avec des coulées de laves impressionnantes, cela fait des sillons de plusieurs mètres de hauteurs, un vrai chaos juste avant d'arrivée à Bend.

Crater Lake 600 mètres de profondeur , les couleurs sont naturelles pas d'OGM
Crater Lake 600 mètres de profondeur , les couleurs sont naturelles pas d'OGM
Crater Lake 600 mètres de profondeur , les couleurs sont naturelles pas d'OGM
Crater Lake 600 mètres de profondeur , les couleurs sont naturelles pas d'OGM
Crater Lake 600 mètres de profondeur , les couleurs sont naturelles pas d'OGM
Crater Lake 600 mètres de profondeur , les couleurs sont naturelles pas d'OGM
Crater Lake 600 mètres de profondeur , les couleurs sont naturelles pas d'OGM
Crater Lake 600 mètres de profondeur , les couleurs sont naturelles pas d'OGM

Crater Lake 600 mètres de profondeur , les couleurs sont naturelles pas d'OGM

Voir les commentaires

Shasta dam

Publié le par Sylvie et Gérard

Toute bonne journée doit commencer par Denny's. Les pancakes sont commandés, puis consommés et en avant pour Shasta dam.

Nous arrivons au barrage vers 11h30, après un arrêt en bord de route pour admirer des biches. Le prochain tour guidé est à 13h, nous décidons d'attendre, aujourd'hui c'est visite industrielle. Nous recevons les consignes de la guide, pour descendre à l'intérieur du barrage, il ne faut pas de sac, pas de liquide, pas d'objet métallique, pas de monnaie, sont autorisés l'appareil à photo, le téléphone et le passeport, l'argent si ce sont des billets. Tout le reste doit rester dans le coffre de la voiture.

Pour patienter nous regardons un film sur la construction du barrage, de 1935 à 1945 avec des interviews de vétérans de la construction, moi, j'étais cantinière, moi j'étais contre-maitre, moi j'étais maçon, moi j'étais sur la grue, etc etc, nous avons tous participer à la construction du barrage pour la plus grande gloire de la Californie.

C'est le plus grand de Californie, le deuxième des USA, ils en sont fiers.

13h nous avons rendez-vous devant la pile centrale, la guide est là, la visite commence par la fouille, nous passons sous le portique de détection devant le vigile, nous devons montrer que nos appareils à photos prennent bien des photos et que notre téléphone est un téléphone, il faut les allumer.

Enlever la ceinture, le portique sonne toujours, enlever la montre, ouf plus d'alarme, nous sommes bon pour le service, les quatre personnes sont passées.

Nous descendons par l'ascenseur de 600 pieds, passons dans des souterrains avec un écho exceptionnel, visitons la salle des machines, voyons les 5 alternateurs dont 3 en fonctionnement et sortons tout en bas du barrage, coté rivière, pas au fond du lac. Nous visitons aussi l'ancien tunnel ferroviaire qui à servi de canalisation pour détourner la Sacramento river au moment de finir la partie centrale du barrage.

Nous remontons et nous faisons notre tour de voiture sur la 5 pour avancer vers notre lieu de visite de demain. A l'horizon, le sommet enneigé de plus de 3000 m du Shasta Mont.

Shasta dam
Shasta dam
Shasta dam
Shasta dam
Shasta dam
Shasta dam
Shasta dam
Shasta dam
Shasta dam
Shasta dam
Shasta dam

Voir les commentaires

Lassen volcanic national park

Publié le par Sylvie et Gérard

Le ciel est couvert, il tombe quelques gouttes, nous allons commencer par déjeuner chez Denny's. Nous montons vers le volcan, l'altitude grimpe, le thermomètre baisse, nous allons passer de 54°F à 34°F, soit de 12°C à 1°C. En arrivant au visitor center, voir un court métrage sur le park , une institutrice en visite avec ses élèves m'accoste et me demande si j'ai froid, devant ma réponse négative, elle demande d'où nous venons, je réponds Marseille et là elle me dit en rigolant "crazy". Notre réputation ne va pas s'améliorer.

Le ranger nous apprend que la route est fermée au sommet et qu'il n'est pas possible de faire la traversée du parc. Au bout de 10 miles il faudra faire demi tour, si nous voulons voir les fumerolles il faut arriver par l'autre entrée soit un petit parcours de plus de 80 miles. Nous ne verrons donc pas de fumerolles aujourd'hui.

Nous faisons le tour du lac Manzanita un peu sous la pluie, un peu sous le soleil.

Nous rentrons à la voiture un peu précipitamment il commence à pleuvoir franchement. La montagne enneigée doit se refléter dans le lac, elle est bien blanche, il a neigé cette nuit. Nous l'avons aperçu quelques secondes en arrivant et depuis les nuages ont recouvert le sommet.

Nous montons vers un désordre de rochers datant de la dernière éruption de 1915, il pleut à seau nous hésitons avant de faire la randonnée, puis nous renonçons. Nous continuons à monter jusqu'à l'endroit où la route est barrée. Il neige, il fait 34°F d'après la voiture. Nous sortons rapidement faire quelques photos sous la neige, ça mouille moins que la pluie, mais c'est plus frais. Dans le terrain de camping , 2 camping-cars et trois tentes. Les kayaks attendent leurs pagayeurs, aujourd'hui pas d'amateurs.

Nous redescendons, nous ne pouvons pas aller plus loin, nous aurions bien planté la tente, mais l'hôtel est réservé, il ne faut pas gâcher.

Arrivé au porte du parc, nous avons droit à une accalmie, que nous exploitons pour faire une autre petite randonnée autour d'un autre lac, la montagne se découvre, la petite, pas le grand cratère qui lui veut rester caché.

La pluie reprend, elle ne va plus nous lâcher jusqu'au porte du motel.

Lassen volcanic national park
Lassen volcanic national park
Lassen volcanic national park
Lassen volcanic national park
Lassen volcanic national park
Lassen volcanic national park
Lassen volcanic national park
Lassen volcanic national park
Lassen volcanic national park
Lassen volcanic national park
Lassen volcanic national park
Lassen volcanic national park
Lassen volcanic national park
Lassen volcanic national park

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 > >>